Accueil > news > Tchad: «plus de 50 blessés par balles et plus de 600 arrestations de manifestants»
418 vues

Tchad: «plus de 50 blessés par balles et plus de 600 arrestations de manifestants»

La marche pacifique organisée pour protester contre l’austérité, mardi 6 février à N’Djamena, au Tchad, aura duré dix petites minutes. Le temps pour les manifestants de parcourir 200 mètres avant d’être dispersés par des gaz lacrymogènes et «par des tirs à balles réelles», selon le député Djimet Clément Bagaou, porte-parole de la coalition de partis d’opposition à l’initiative de cette action.

Selon un communiqué, publié mardi soir, par son parti CCPOD, M. Bagaou dénombrait «plus de 50 blessés par balles et plus de 600 arrestations arbitraires de manifestants sur l’ensemble du territoire national». Ce bilan est officiellement contesté par la police de N’Djamena. «Il n’y a eu aucun tir à balles réelles, nous ignorons l’existence de personnes blessées», affirme son porte-parole, interrogé par l’AFP.

Le ministre de la sécurité, Ahmat Mahamat Bachir, a pour sa part répété lors d’une conférence de presse que toute manifestation était interdite, invoquant des raisons de sécurité dans un contexte de menace terroriste lié à Boko Haram. «Tout parti politique ou association de la société civile qui tenterait de défier l’autorité de l’État verra ses activités purement et simplement suspendues, conformément à la loi», a-t-il déclaré.

TchadConvergence

(Visited 147 times, 3 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *