jeudi 24 juin 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Tchad: Trois ans de prison ferme pour avoir écrit sur Facebook que le président Idriss Déby était « malade »

(N’Djaména, 19 février 2021) – Le président de l’Organisation tchadienne des droits humains (OTDH), Baradine Berdeï Targuio a été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir évoqué l’état de santé du Président Idriss Déby sur Facebook.

La Cour criminelle a infligé, ce jeudi 18 février, une peine de trois ans d’emprisonnement à Baradine Berdeï Targuio, président de l’Organisation tchadienne des droits humains (OTDH), pour « atteinte à l’ordre constitutionnel ».

Le défenseur des droits humains Baradine Berdeï était poursuivi dans une enquête pour cybercriminalité pour avoir écrit sur sa page Facebook que le président Déby « serait gravement malade et hospitalisé en France ».

Deux jours avant l’arrestation de M. Berdeï Targuio, le chef de l’Etat était rentré au Tchad après neuf jours passés en France et de nombreuses rumeurs avaient afflué sur les réseaux sociaux et dans certains médias sur son état de santé.

« Aucune preuve n’a été apportée contre lui », a déclaré à l’AFP l’avocat du condamné, Max Loakngar, annonçant qu’il allait se pourvoir en Cassation.

Elevé au rang de maréchal en août dernier, le président Idriss Déby a été investi le 6 février, par son parti, candidat à la présidentielle d’Avril 2021. Il va briguer un sixième mandat qui a provoqué de vives manifestations de l’opposition à N’Djamena et dans plusieurs grandes villes de la zone méridionale le jour même de son investiture.

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.