Meurtre d’un mécanicien et lynchage d’un militaire au Tchad: quand l’impunité nourrit la vindicte populaire

Meurtre d’un mécanicien et lynchage d’un militaire au Tchad: quand l’impunité nourrit la vindicte populaire

Modifié le jeudi 16 juillet 2020 à 11h41 Par TchadConvergence

Ce mardi 14 juillet, un militaire a été violemment lynché au quartier Champs de Fils par plusieurs dizaines de jeunes en colère, après le meurtre par arme à feu d’un garagiste.

À l’origine du drame, une simple histoire de regards qui a dégénéré en conflit, selon la Police. Le militaire armé était assis à proximité de sa victime lorsqu’il lui a demandé à sa victime: « Pourquoi tu me regardes ? ». Le garagiste lui a répondu : « C’est toi qui me regarde ». 

La police a confirmé à Alwihda Info que le garagiste est décédé sur le coup et l’auteur du tir mortel est un militaire. Selon des sources concordantes, le militaire en question est un Colonel de l’armée tchadienne.

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre un homme poursuivi et violemment lynché par plusieurs jeunes armés de bâtons.

L’impunité dont bénéficient certaines personnes du fait de leur proximité avec le pouvoir du Maréchal Idriss Déby semble être liée à cette justice populaire.

Mais, dans un pays très « ethnicisé » comme le Tchad, le recours des populations à une justice expéditive peut conduire facilement à des conflits intercommunautaires très graves et irréversibles.

TchadConvergence 

TchadConvergence

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.