samedi 02 juillet 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Le mauritanien Moustapha Chafi à la rescousse pour débloquer les négociations entre la junte militaire tchadienne et les rebelles à Doha

Le plus connecté des intermédiaires sahéliens a été missionné par Doha pour tenter de sauver un processus qui traîne en longueur, au désespoir des autorités de transition à N’Djamena, selon le site d’information Africa Intelligence.

Les mouvements rebelles ont transmis au gouvernement tchadien, la semaine dernière une proposition d’accord que N’Djamena doit maintenant examiner. Le projet d’accord propose que les institutions en charge de la transition soient revues. « Il faut dissoudre le conseil militaire de transition », indique le document pour le remplacer par « un conseil supérieur où siégeront l’armée, les groupes politico-militaires et les partis politiques ».

Le projet prévoit aussi de réviser la charte de transition, qui permettra la désignation d’un Premier ministre issu de l’opposition, et un nouveau parlement de 200 membres où siégeront au moins 50 représentants des politico-militaires. Et enfin ce document stipule que les responsables des organes de transition ne seront pas candidats aux prochaines élections. 

Depuis une décennie, le mauritanien Moustapha Ould Limam Chafi est régulièrement consulté par le Qatar sur les dossiers africains.

Autrefois conseiller de l’ombre chargé des «bons offices» de l’ex-président burkinabé Blaise Compaoré, réputé proche également des présidents malien feu Amadou Toumani Touré, nigérien Mahamadou Issoufou, sénégalais Macky Sall, tologais Faure Gnassimbé, ghanéen Nana Akufo-Addo et de l’ex premier Ministre ivoirien Guillaume Soro, le mauritanien a été nommé par décret daté du 24 septembre 2021 conseiller spécial du président du Niger Mohamed Bazoum.

A son actif, plusieurs négociations qui ont à abouti à la libération des otages retenus par les groupes armés dans le nord sahelien malien. Ami de longue date de Bazoum qu’il a connu dans les moments de braises, Limam Chafi officiera donc en conseiller spécial , devant cette promotion à sa fine connaissance de l’environnement politique nigérien.

Merci de partager cet article...

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.