jeudi 29 septembre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Militants à louer: comment les politiciens exploitent les jeunes pour leurs meetings et campagnes au Tchad

Faire salle comble ou remplir des stades pour un meeting ou pour une manifestation est synonyme de popularité pour les politiciens. Pour relever ce challenge, ils sont prêts à tout, même à louer des militants. Enquête au cœur d’un système où les jeunes, considérés par tous comme étant l’avenir, sont victimes d’instrumentalisation.

Cette stratégie de remplissage de stades pour un meeting comporte des risques. 

Quelques jours après le grand meeting organisé au Stade Idriss Mahamat Ouya à N’Djaména, des « militants » se sont réunis devant le domicile de Mahamat Ahmat Lazina pour demander le paiement des frais de déplacement que l’actuel ministre de l’Environnement, de la Pêche et du Développement durable, et soutien de la junte au pouvoir au Tchad, leur aurait promis en contrepartie de leur mobilisation le 22 janvier 2022.

Meeting de soutien au Conseil Militaire de Transition organisé par le ministre Mahamat Ahmat Lazina au Stade Idriss Mahamat Ouya à N’Djaména.

Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour sécuriser l’entrée du domicile du ministre de l’Environnement, pris d’assaut par des personnes venues réclamer la contrepartie de leur participation au meeting du 22 janvier 2022 au stade Idriss Mahamat Ouya.

Meeting organisé par Dr Succès Masra, leader des Transformateurs au Stade Idriss Mahamat Ouya à N’Djaména.

« Généralement, c’est entre 1500 et 2500 FCFA et un sandwich qu’on nous donne. On nous dit que c’est pour manger et boire », confie un participant, qui laisse entrevoir que sur chaque personne mobilisée, il y a un intermédiaire se fait un gain oscillant entre 50% et 100% du montant qu’il donne à chacun. « Je suis un leader, j’ai amené les amis avec mon argent, 20.000 FCFA par minibus. Jusqu’à ce soir je n’ai pas reçu mon argent. Nous réclamons notre argent comme promis sinon nous allons tous casser », a menacé un autre participant sur la radio FM Liberté.

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.