Tchad: la fondation de la Première Dame Hinda Déby offre au ministère de l’Education nationale 23 000 tables bancs achetées avec de l’argent public volé

/1 322 vues

A travers une opération dite « opération table-banc », la Fondation « Grand Cœur » a remis, en présence de la Première Dame Hinda Déby, ce 28 septembre, 23 000 tables bancs au ministère de l’Education nationale du Tchad pour la rentrée 2019.

« La remise des tables bancs à quelques heures de la rentrée scolaire est une bouffée d’oxygène pour nos élèves, nos enseignants et les parents d’élèves que nous sommes. Car personne n’ignore le manquement d’équipement notamment les tables bancs qui sont des accessoires indispensables pour le confort de nos élèves », a exprimé le Délégué général auprès de la commune de N’Djamena, Djibert Younous.

Pour le ministre de l’Education, Aboubakar Assidick Tchoroma, le geste de la Fondation « Grand Cœur » est tombé à pic et va contribuer à l’amélioration des conditions d’apprentissage et d’acquisition de connaissances.

D’où provient l’argent qui a servi à l’achat de ces 23 000 tables bancs ?

Si une table-banc coûte au moins 5 000 FCFA, on aura: 5 000 x 23 000 = 115 millions. D’où vient cet argent ?

Ce chèque, que vous apercevez ci-dessus, fait suite à une demande de « Grand coeur » signée par Madame Habiba Sahoulba pour l’opération dite « opération table banc », voir ci-dessous. C’est la partie la moins visible des sommes versées à cette fondation par les entreprises publiques du Tchad dirigées par des personnes cooptées par la Première Dame du Tchad. Elles font des donations en milliards de FCFA pour qu’elles soient couvertes par celle qui a fait main basse sur toutes les sphères du pouvoir politique et du business au Tchad.

Nommée le 21 février 2019 Directrice générale adjointe de la Société de Raffinage de N’Djamena (SRN) par décret présidentiel sous l’influence de la Première Dame Hinda Déby, Madame Valérie Commelin aurait signé un chèque de 50 millions de FCFA au bénéfice de la Fondation « Grand Cœur » pour faire ce qu’on appelle un renvoi d’ascenseur.

Certains ministères comme celui de la Santé publique ont même signé un partenariat avec cet « réseau mafieux », selon l’UNDR. C’est tout simplement un moyen pour détourner d’une manière légale les fonds alloués à la santé dans notre pays. Désormais, l’assistance sociale publique sera exercée au nom de la « maman Hinda » avec son « Grand Cœur ». C’est la plus grande arnaque pour capter des fonds publics détournés. Désormais, au Tchad, pour être nommé ministre ou avoir une promotion dans les services publics, il faut nécessairement au préalable avoir servi la fondation « Grand Coeur » qui commence à se substituer à l’Etat tchadien.

Pourtant, à N’Djaména et dans tout le pays, on entend chaque jour les innombrables appels à l’aide des orphelinats, des associations humanitaires, surtout ces derniers temps avec l’aggravation de la crise, mais personne ne leur vient en aide. Mais quand il s’agit de la fondation de la Première Dame, on se bouscule pour faire des « dons ». Qui peut oser, au risque de se faire virer de son poste, ne pas apporter une partie des fonds publics détournés à la fondation de la Dame de l’homme qui tient notre pays d’une main de fer depuis près de trois décennies ?

L’union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR)  ne croit pas en la charité de «maman Hinda».

Selon un communiqué de l’UNDR, « cette organisation parasite a été créée pour justifier le pillage des deniers publics et les dons à l’état tchadien »« Quand on a un grand cœur, a-t-on besoin de montrer à la télé, radio les couches qu’on distribue aux nouveaux-nés dans les hôpitaux ?», se demande le parti du Député Saleh Kebzabo.

Notre mouvement TchadConvergence a régulièrement dénoncé les spectacles de «charité» de la Première Dame Hinda Déby financés par l’argent public volé.

Tchad: la redistribution de la richesse, façon Hinda Déby

Tchad: l’UNDR ne croit pas en la charité de la Première Dame Hinda Déby Itno

En deux ans, la fondation « Grand Coeur » de Hinda Déby s’est substituée à l’Etat tchadien sous couvert de charité

Comment la Première Dame Hinda Déby et sa bande rançonnent les entreprises publiques au Tchad

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.