vendredi 30 octobre 2020Covid-19 :1468 cas, 1306 guéris, 97 décès.
Shadow
               
                   

Envoi de 1 000 soldats de plus au Sahel contre un nouveau tripatouillage de la constitution: encore une manœuvre du Maréchal Idriss Déby pour garder le pouvoir au Tchad

Le Tchad va mobiliser prochainement un deuxième contingent militaire pour renforcer l’action de la force conjointe du G5 Sahel. L’annonce a été faite par le ministre tchadien des Affaires étrangères, Amine Abba Sidick, ce lundi soir à Nouakchott, au terme de la 8e session ordinaire du Conseil des ministres de l’organisation.

Le Tchad va mobiliser prochainement un deuxième contingent militaire d’environ 1 000 hommes pour renforcer l’action de la force conjointe du G5 Sahel, selon une information donnée par RFI.

Les militaires tchadiens seront déployés dans les régions des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. L’envoi de ce contingent était attendu depuis l’année dernière, mais, il avait été retardé officiellement en raison de l’engagement du pays au lac Tchad contre Boko Haram. Selon les observateurs, l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis trois décennies, le Maréchal Idriss Déby retardait l’envoi de soldats tchadiens afin de pouvoir monnayer soit financièrement, soit politiquement en contrepartie d’un nouveau tripatouillage de la constitution de notre pays. En effet, un deuxième « Forum dit « national et inclusif » se tiendra à N’Djaména du 29 octobre au 3 novembre pour réviser la Constitution du 4 mai 2018 afin de permettre à M.Déby d’ajuster à sa guise son régime.

C’est l’occasion donc pour le Maréchal d’annoncer l’envoi d’un nouveau contingent d’environ 1 000 soldats tchadiens au Sahel afin de satisfaire ses soutiens occidentaux et perpétuer son pouvoir au Tchad. C’est la malédiction des armes pour ce pauvre pays d’Afrique centrale dont les soldats sont considérés aguerris pour les combats au Sahel.

Le ministre Amine Abba Sidick a confirmé que ce déploiement militaire est imminent tout comme le tripatouillage de la constitution. « Bien que la situation au Lac Tchad ne soit pas suffisamment stable, le maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, président de la République, chef suprême des armées, nous a instruit de faire engager ce bataillon au fuseau centre pour l’opération de SAMA II. À cet égard, je viens vous annoncer solennellement l’engagement du deuxième bataillon tchadien de la force conjointe du G5 Sahel au fuseau centre. Le ministre délégué à la présidence chargé des armées et des anciens combattants et des victimes de guerre a été instruit pour peaufiner les détails logistiques avec les partenaires. Pris individuellement, aucun de nos États ne peut vaincre le terrorisme c’est pourquoi le Tchad est convaincu que la mutualisation de nos efforts reste la seule option pour combattre le terrorisme dans notre espace communautaire», a-t-il déclaré.

Actuellement, le Tchad compte déjà un premier contingent de 750 soldats déployé dans le cadre du G5 Sahel.

Avec RFI

Merci de partager cet article...
  • 249
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.