Accueil > À la Une > Quand le Toubou Barka Chidimi maîtrise la frontière Tchad-Libye-Niger et crée la panique à Niamey
3 835 vues

Quand le Toubou Barka Chidimi maîtrise la frontière Tchad-Libye-Niger et crée la panique à Niamey

Barka Chidimi

Postée à la frontière libyenne avec le Niger et le Tchad depuis juillet, la « Brigade des Aigles du Sahara » veut monnayer ses opérations de «police des frontières» auprès de l’Union Européenne (UE) selon des informations de la Lettre du Continent rapportées par le site Tchadanthropus-tribune.

Le chef de la « Brigade des Aigles du Sahara », le Toubou Barka Chidimi, un ancien baroudeur des guerres au Tchad, très connu dans la zone frontalière Tchad-Libye-Niger, a demandé par écrit, début octobre, une audience avec la diplomate en chef de l’UE, Federica Mogherini, pour discuter de sa «contribution» à la lutte anti-migratoire et des compensations qu’il espère en retour.

Avant même de recevoir une réponse, sa requête provoque des grincements de dents à Niamey, où Mahamadou Issoufou se pose en seul interlocuteur des Européens pour «sécuriser» cette frontière, avec aides financières à la clé.

Le Président nigérien s’était déjà invité aux pourparlers de paix entre les tribus Toubou, Touareg et Ould Slimane organisés par l’Italie en avril.

Mais au Niger, tout le monde sait que le général Barka Chidimi entretient une certaine proximité avec Mohamed Bazoum, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses du Niger. Alors qui va devenir l’interlocuteur privilégié des Européens ? Issoufou, Barka ou Bazoum ?

TchadConvergence avec Tchadanthropus-tribune et la Lettre du Continent

(Visited 8 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *