dimanche 25 octobre 2020Covid-19 :1410 cas, 1223 guéris, 96 décès.
Shadow

Étiquette : Niger

Lutte contre le terrorisme au Sahel et au Lac Tchad: Idriss Déby tente de recoller les morceaux avec ses alliés

Lutte contre le terrorisme au Sahel et au Lac Tchad: Idriss Déby tente de recoller les morceaux avec ses alliés

Avant-Garde, Vu du Tchad
Selon le ministère des Affaires étrangères, le Tchad est toujours membre à part entière de la force multinationale mixte pour lutter contre Boko Haram, du G5 Sahel et de la Minusma au Mali. Cette mise au point diplomatique intervient alors que le Président Déby avait annoncé jeudi à la télévision nationale le retrait de ses hommes des opérations militaires à l'extérieur du pays. Dans une vidéo diffusée vendredi, le Président tchadien Idriss Déby avait évoqué la mort de soldats tchadiens «pour le lac Tchad et pour le Sahel» et avait annoncé qu'«à compter d'aujourd'hui aucun soldat tchadien ne participera à une opération militaire en dehors du Tchad». Ces propos ont été «sortis de leur contexte» et «interprétés de façon erronée», a fait savoir ce dimanc...
Le Tchad envoie fin mars un contingent de 500 soldats dans la zone de trois frontières (Burkina Faso, Niger, Mali)

Le Tchad envoie fin mars un contingent de 500 soldats dans la zone de trois frontières (Burkina Faso, Niger, Mali)

Avant-Garde, Vu du Tchad
Le Président Idriss Déby a accordé, vendredi, une audience à l’Envoyé spécial de la France pour le Sahel, Christophe Bigot, pour discuter de l’envoi de soldats tchadiens au Niger, notamment dans la zone dite des trois frontières. Le Tchad confirme l'envoi d'un bataillon dans la zone des trois frontières, une zone située entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso. Cette annonce a été faite au sortir de la troisième réunion de suivi du sommet de Pau qui s'est tenue vendredi 13 mars au Palais rose à N'Djamena en présence notamment de l'envoyé spécial de la France pour le Sahel, Christophe Bigot. Près de 500 soldats tchadiens s'apprêtent à partir à Niamey au Niger d’ici le 24 ou le 25 mars 2020. C'est ce qu'a annoncé le ministre tchadien de la Défense. Mahamat Abali Salah explique qu'...
Niger: 71 militaires tués et plusieurs dizaines de blessés dans l’attaque d’un camp militaire

Niger: 71 militaires tués et plusieurs dizaines de blessés dans l’attaque d’un camp militaire

Avant-Garde, Vu du Tchad
L’armée nigérienne a subi ses plus lourdes pertes depuis qu’elle est confrontée au défi djihadiste, lors de l’attaque mardi du camp d’Inates, dans l’Ouest, près de la frontière avec le Mali. « Malheureusement, on déplore le bilan suivant : 71 militaires tués, 12 blessés, des portés disparus, et un nombre important de terroristes neutralisés », selon un communiqué du ministère de la Défense, lu à la télévision nationale. Les combats qui ont duré trois heures, ont été « d’une rare violence combinant des tirs d’artillerie et l’emploi de véhicules kamikaze par l’ennemi », a ajouté le ministère, estimant le nombre de « terroristes lourdement armés plusieurs centaines ». Le président nigérien Mahamadou Issoufou a interrompu sa pa...
Emmanuel Macron reporte le sommet du G5 Sahel à début 2020

Emmanuel Macron reporte le sommet du G5 Sahel à début 2020

Avant-Garde, Vu du Tchad
L’Élysée a annoncé qu’en raison de l'attaque terroriste mardi au Niger, le Président français Emmanuel Macron, en accord avec son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, a décidé de reporter à début 2020 le sommet avec les dirigeants des cinq pays du Sahel prévu en France le 16 décembre. Emmanuel Macron a appelé mercredi soir le président nigérien et tous deux ont convenu « de proposer à leurs homologues de reporter au début de l'année 2020 la tenue, en France, du sommet consacré à l'opération Barkhane et à la force conjointe du G5 Sahel », a précisé la présidence française, ajoutant que le chef de l’État français a exprimé « son soutien et sa solidarité » à son homologue nigérien suite à l’attaque de la garnison à Inates. Polémique sur l'invitation L’annonce de ce sommet avait su...
Mali: 13 militaires français, dont 6 officiers et 6 sous-officiers, tués dans une collusion entre deux hélicoptères

Mali: 13 militaires français, dont 6 officiers et 6 sous-officiers, tués dans une collusion entre deux hélicoptères

Avant-Garde, Vu du Tchad
L’armée française est en deuil à la suite d’un très grave accident d’hélicoptères qui a eu lieu lundi 25 novembre au Mali et a tué 13 militaires de la force française "Barkhane" dont 6 officiers et 6 sous-officiers. Lundi 25 novembre vers 19 heures, deux hélicoptères, un Tigre et un Cougar qui opéraient dans la région du Liptako, aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, se sont vraisemblablement percutés. L’état-major français précise le déroulé des faits. "Selon toute vraisemblance, un abordage entre les deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l’origine de l’accident. Ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force "Barkhane" qui étaient au contact de groupes armés terroristes". Le communiqué du général François Lecointre ajoute que les solda...