mardi 17 mai 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Ouaddaï

Révocation du Sultan du Dar-Ouaddaï au Tchad: de la contestation à la puissance du chapelet, kol, kol, kol

Révocation du Sultan du Dar-Ouaddaï au Tchad: de la contestation à la puissance du chapelet, kol, kol, kol

A la Une, Gouvernance
Au terme d'un décret présidentiel, Idriss Deby a révoqué, le 10 juillet 2019, le sultan du Ouaddaï Mahamat Ourada II. Il semble que cette révocation fait suite à des conflits intercommunautaires meurtriers à l’Est du pays. Il faut rappeler que Mahamat Ourada II avait été suspendu en mai dernier par l’ex-ministre de l’Administration du territoire, Mahamat Abali Salah pour "laxisme avéré et complaisance à outrance dans la gestion des affaires du Sultanat, laissant ainsi s'instaurer un désordre total engendrant une confrontation meurtrière entre communautés".  Le mardi 6 août, Monsieur Chérif Abdelhadi Mahdi a été désigné nouveau Sultan du Dar Ouaddaï, selon un décret du dictateur tchadien. La famille du sultanat Abbasside, avec à leur tête Yacoub Saleh Ourada, s'est retrouv...
Tchad: pourquoi les étudiants en 5e année de médecine d’Abéché ne peuvent pas achever leurs études ?

Tchad: pourquoi les étudiants en 5e année de médecine d’Abéché ne peuvent pas achever leurs études ?

A la Une, Éducation et Santé
Les étudiants de la faculté des sciences de la santé de l’université Adam Barka d’Abéché, ont animé une conférence de presse le 31 juillet dernier, à la maison des médias à N'Djaména pour revendiquer leur droit de finir leurs études. Huit ans après sa création le 25 mars 2011, la faculté des sciences de la santé de l’université Adam Barka d’Abéché n’a toujours pas produit de médecins sur le marché de l’emploi. Pour cause, depuis l’année académique 2015-2016, la première promotion de cette faculté est restée bloquée en 5ème année. C’est cette raison qui a poussé les étudiants concernés à organiser ce 31 juillet une conférence de presse pour informer l’opinion nationale et demander aux autorités d’agir. La faculté de médecine d'Abéché est composée de trois filières : la médecin...
Quand Idriss Déby menace de rétablir la cour martiale au Tchad, son ministre de la Sécurité s’est déjà substitué à la justice

Quand Idriss Déby menace de rétablir la cour martiale au Tchad, son ministre de la Sécurité s’est déjà substitué à la justice

A la Une, Gouvernance
Au moins une centaine de personnes sont mortes au mois de mai dans l'est et le sud du Tchad, au cours de plusieurs affrontements distincts qui ont opposé agriculteurs autochtones ouaddaïens et éleveurs membres de tribus arabes dans l'est du pays et les communautés Moundang et Mousseye dans le Mayo-Kebbi Ouest suite à un conflit foncier. «Nous devons impérativement mettre un terme à cette cruauté inhumaine», a réagi Idriss Déby s'adressant ce mardi 3 juin aux leaders du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad (CSAI) à l'occasion de l'Aid El Fitr 2019. Le dictateur tchadien a indiqué que "toutes les options, allant de la révision totale de la « Dia » appelée communément « prix du sang », à l’instauration de la Cour martiale, si cela doit être considéré comme une alternative dura...
Tchad: incapable de juguler les tensions intercommunautaires, le gouvernement casse l’institution des chefferies traditionnelles

Tchad: incapable de juguler les tensions intercommunautaires, le gouvernement casse l’institution des chefferies traditionnelles

A la Une, Gouvernance
En matière de résolution des conflits entre agriculteurs et éleveurs et des conflits intercommunautaires qui déchirent actuellement l'est du Tchad, les autorités gouvernementales ont montré leur incapacité à juguler les tensions sociales et abusent souvent de leurs positions. Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, a suspendu ce mercredi 29 mai, par arrêté, le Sultan du Dar Ouaddaï, Mahamat Ourada pour "laxisme avéré et complaisance à outrance dans la gestion des affaires du Sultanat, laissant ainsi s'instaurer un désordre total engendrant une confrontation meurtrière entre communautés". Le gouverneur du Ouaddaï est chargé de l'application du présent arrêté, précise le ministre Mahamat Abali Salah. ...
Tchad: les affrontements intercommunautaires se poursuivent encore dans l’est du pays malgré l’intervention du ministre de la Sécurité

Tchad: les affrontements intercommunautaires se poursuivent encore dans l’est du pays malgré l’intervention du ministre de la Sécurité

A la Une, Gouvernance
Malgré l’intervention des autorités et l’arrestation d’une trentaine de suspects, les affrontements entre éleveurs de tribus arabes et agriculteurs autochtones ouaddaïens qui ont fait au moins 31 morts depuis jeudi 16 mai dans l’est du Tchad se poursuivent. Dimanche et lundi 20 mai, les violences se sont déplacées de la province du Ouaddaï au Sila, plus au sud. Dans la province de Sila, au moins dix-neuf personnes sont mortes et plusieurs ont été blessées entre dimanche et lundi matin dans les villages d’Amchaloka et d’Amsabarna, a indiqué à l’AFP une autorité provinciale.  Une source hospitalière de la province a fait état d’un bilan plus élevé à l'AFP – vingt et un morts et vingt-neuf blessés – dans ces « violences qui opposent les Ouaddaïens et les Arabes ». C’est à Amchaloka e...