dimanche 24 octobre 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Tchad/Russie: N’Djaména s’insurge contre les déclarations de l’ambassadeur russe en Centrafrique

Le gouvernement du Tchad se dit « surpris des propos tenus par l’ambassadeur de Russie en RCA, lors de sa conférence de presse tenue à Bangui le 29 mars 2021 », à la veille de l’investiture du président centrafricain Faustin-Archange Touadera.

« Malheureusement, le gouvernement du Tchad n’est pas capable ou peut-être ne veut pas aider le gouvernement centrafricain à sécuriser de son côté la zone frontière où il y a beaucoup de mercenaires, où il y a les routes par lesquelles passent les armes et les personnes pour gonfler les rangs des combattants rebelles », avait déclaré Vladimir Efimovitch Titorenko, Ambassadeur de la Fédération russe auprès de la République centrafricaine.

« En effet, l’ambassadeur outrepasse ses prérogatives de diplomate accrédité auprès de la RCA et s’arroge le droit de gérer les relations entre le Tchad et la RCA », a estimé le ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Tchadiens de l’étranger, samedi, dans un communiqué parvenu à la rédaction de TchadConvergence.

Il a précisé, par ailleurs, que le Tchad entretient de « bonnes relations » avec la Russie et a condamné « les propos dénués de tout fondement de cet ambassadeur ».

Lors de sa sortie le 29 mars, le diplomate russe en RCA avait aussi demandé à l’ancien président centrafricain, François Bozize, aujourd’hui dans le maquis, de se rendre aux forces armées centrafricaines sinon il pourrait être neutralisé.

« C’est l’occasion d’appeler les autres leaders de ces groupes armés de la CPC de donner monsieur Bozizé et les autres leaders des groupes armés à la justice de votre pays afin qu’ils soient jugés. S’ils continuent leur lutte, je ne peux pas exclure que pendant les opérations militaires, il sera absolument neutralisé par les forces armées de votre pays », avait prévenu Vladimir Titorenko.

Vladimir Titorenko avait été nommé le 15 janvier 2019 ambassadeur de la Fédération de Russie en République centrafricaine. Francophone, arabophone et anglophone, Vladimir Titorenko a été ambassadeur en poste en Irak (2002-2003), où il a été blessé, puis en Algérie (2003-2007) et au Qatar (2009-2012).

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.