jeudi 06 octobre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : RCA

La situation financière de la Centrafrique jugée « très préoccupante »

La situation financière de la Centrafrique jugée « très préoccupante »

A la Une, En ce moment, Fil d'infos, Vu du Tchad
Le gouvernement centrafricain a fait savoir, mardi 3 mai, que la situation financière du pays était "très préoccupante". Cette annonce est faite par Bangui après un déplacement fin avril à Washington auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, deux institutions internationales, qui sont d’importants bailleurs de fonds pour le pays. « L’avenir parait très incertain pour les finances publiques et l’économie nationale » et la situation s’annonce « très préoccupante », a indiqué le ministre centrafricain des Finances, Hervé Ndoba. Selon le gouvernement centrafricain, « le décaissement des appuis budgétaires par les institutions de Breton de Woods et d’autres partenaires financiers traditionnels de la RCA, ne devrait plus faire l’objet de réflexions, car, ces ...
La Centrafrique adopte le bitcoin comme monnaie légale

La Centrafrique adopte le bitcoin comme monnaie légale

A la Une, En ce moment, Fil d'infos, Vu du Tchad
Le 7 septembre 2021, le Salvador avait été le premier pays au monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale. La Centrafrique, deuxième pays le moins développé du monde selon l'ONU, a adopté le bitcoin comme monnaie officielle au côté du franc CFA et légalisé l'usage des cryptomonnaies, a annoncé mercredi la présidence assurant qu'il s'agit du premier pays à le faire en Afrique. L'Assemblée nationale a voté «à l'unanimité» des députés présents la loi «régissant la cryptomonnaie en République centrafricaine» et le président Faustin Archange Touadéra l'a promulguée, assure dans un communiqué le ministre d'Etat et directeur de cabinet de la Présidence, Obed Namsio, ajoutant: la Centrafrique est «le premier pays d'Afrique à adopter le bitcoin comme monnaie de référence». Le 7 septem...
Tchad/Russie: N’Djaména s’insurge contre les déclarations de l’ambassadeur russe en Centrafrique

Tchad/Russie: N’Djaména s’insurge contre les déclarations de l’ambassadeur russe en Centrafrique

A la Une, En ce moment, Gouvernance
Le gouvernement du Tchad se dit "surpris des propos tenus par l’ambassadeur de Russie en RCA, lors de sa conférence de presse tenue à Bangui le 29 mars 2021", à la veille de l’investiture du président centrafricain Faustin-Archange Touadera. "Malheureusement, le gouvernement du Tchad n’est pas capable ou peut-être ne veut pas aider le gouvernement centrafricain à sécuriser de son côté la zone frontière où il y a beaucoup de mercenaires, où il y a les routes par lesquelles passent les armes et les personnes pour gonfler les rangs des combattants rebelles", avait déclaré Vladimir Efimovitch Titorenko, Ambassadeur de la Fédération russe auprès de la République centrafricaine. "En effet, l’ambassadeur outrepasse ses prérogatives de diplomate accrédité auprès de la RCA et s’arroge le dro...
Après les gouvernorats, les généraux prennent d’assaut les ambassades du Tchad

Après les gouvernorats, les généraux prennent d’assaut les ambassades du Tchad

A la Une, Lutte contre le Clientélisme, le Népotisme et les Nominations abusives
Le décret n°1614 du 7 octobre 2019, signé par le Général en chef du Tchad, porte nomination du Général Noh Tamour Aldjidey au poste d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Tchad auprès de la République Centrafricaine, avec résidence à Bangui.  Il remplace à ce poste le Général Daoud Yaya Brahim, appelé à d'autres fonctions. Avant sa nomination à Bangui, le Général Noh Tamour Aldjidey était attaché militaire à l'Ambassade du Tchad auprès des États-Unis d'Amérique. Le Général de corps d’armée Daoud Yaya Brahim va-t-il maintenant revenir à la Défense nationale pour remplacer son successeur le Général de corps d'armée Mahamat Abali Salah sur la sellette depuis un certain temps ? Actuellement, combien y a-t-il des Généraux dans l’armée clanique ...
Pourquoi l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’ONU prônent-elles le dialogue inclusif en Centrafrique et en Libye, mais pas au Tchad ?

Pourquoi l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’ONU prônent-elles le dialogue inclusif en Centrafrique et en Libye, mais pas au Tchad ?

A la Une, Gouvernance, Vu du Tchad
Le président de l'Union africaine (UA) Moussa Faki a annoncé samedi soir à Tunis la tenue en juillet à Addis Abeba d'une conférence de "réconciliation" entre les différentes parties libyennes afin de sortir la Libye du chaos. "C'est une opportunité pour les Libyens", a-t-il estimé lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion sur la Libye. Outre M. Faki, cette réunion a rassemblé le secrétaire général de la Ligue arabe Aboul Gheith, la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. Selon M. Faki, "il est grand temps que les acteurs politiques libyens discutent du sort de leur pays". Une autre conférence "nationale" sera organisée aussi du 14 au 16 avril à Ghadamès, dans le centre de la Libye, pour ouvrir la v...