Tchad: ministère, magistrats, avocats, greffiers, le grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu

/2 171 vues

Par un communiqué, publié le weekend dernier, le Syndicat des Magistrats du Tchad (SMT) a dénoncé « le dysfonctionnement caractérisé de la justice par les ingérences intempestives de la chancellerie sur le cours normal de la justice ». 

Faisant suite au communiqué de presse du SMT, un greffier au Tribunal de N’Djaména, Doudjimsengar Tatolngar a dénoncé le comportement des « magistrats corrompus dont les dérives méritent des sanctions appropriées ». Dans son communiqué ci-dessous, Me Doudjimsengar Tatolngar dit même que « certains magistrats se sont trompés de porte en intégrant la justice et qu’il est prêt à publier leurs noms et les montants perçus des justiciables voire donner aux médias ». Selon lui, dans l’affaire objet du communiqué du SMT, « les magistrats ont convoqué le prévenu, une semaine avant l’audience, et lui ont demandé de verser de l’argent s’il ne veut pas être condamné ».

Le greffier a conclu son communiqué en disant qu’il est « disposé à polémique au cas où le SMT le voudrait ». Le communique du SMT tourne donc au grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu et aux ordres du pouvoir tchadien.

TchadConvergence

Une réaction sur “Tchad: ministère, magistrats, avocats, greffiers, le grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu

  1. C’est un monde vraiment pervers et corrompu que nous vivons en ce moment! Quel serait l’exemple maintenant a suivre nous qui s’intéresserons a la juridiction ? Ou va la justice exactement au Tchad?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.