mardi 17 mai 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Timan Erdimi

Tchad: le chef rebelle Timan Erdimi extradé du Qatar ?

Tchad: le chef rebelle Timan Erdimi extradé du Qatar ?

A la Une, Gouvernance
Le lundi 18 février 2019, le Président Idriss Déby a accordé une audience à une délégation qatarie conduite par le Conseiller national à la sécurité de l’Etat du Qatar, Mahamat Ben Ahmad Abdallah Ali Al-Mousnat. Dépêché par un vol spécial, le Conseiller national à la sécurité de l’Etat du Qatar, M. Mahamat Ben Ahmad Abdallah Ali Al-Mousnat était porteur d’un message verbal de son Emir Tamim Ben Hamad Al Thani au despote tchadien.  Selon le site Internet du Palais rose, à travers un message verbal transmis à l'homme qui tient le Tchad d'une main de fer depuis plus de 29 ans, l’Emir du Qatar Tamim Ben Hamad Al Thani, a exprimé sa solidarité au Tchad, à son Président et a condamné l’attaque "terroriste visant à déstabiliser les institutions républicaines". Il faut rappe...
Tchad: le régime d’Idriss Déby accusé de torturer les rebelles de l’UFR faits prisonniers à l’est du pays dont le fils de Timan Erdimi

Tchad: le régime d’Idriss Déby accusé de torturer les rebelles de l’UFR faits prisonniers à l’est du pays dont le fils de Timan Erdimi

A la Une, Gouvernance
Le Président Idriss Déby est dans l'est du Tchad depuis le début de ce semaine "pour s’enquérir de la situation sur le terrain", a indiqué une source au Palais rose.  Sauvé in-extremis par l'armée française, Idriss Déby cherche à reprendre la main Accompagné du ministre de la Défense, Daoud Yaya, et de celui de la Sécurité publique, Mahamat Abba Ali Salah, le Président Déby a quitté N’Djamena mardi 12 février pour Abéché, capitale de la province du Ouaddaï. Le même jour, un décret présidentiel a été lu sur les ondes de la radio nationale portant nomination de plusieurs commandants de légions de gendarmerie, dont ceux des chefs-lieux des trois régions troublées du Nord : Bardai, Faya-Largeau, Fada. Ces changements surviennent après l’incursion début février dans le no...
Tchad/Libye: le chef rebelle Timan Erdimi serait dans le viseur du gouvernement de Sarraj

Tchad/Libye: le chef rebelle Timan Erdimi serait dans le viseur du gouvernement de Sarraj

A la Une, Dialogue et Réconciliation
Dans sa publication: Timan Erdimi, bête noire de Déby, dans le viseur de Sarraj, le média en ligne "La Lettre du Continent" nous révèle que c'est aussi pour faire un geste en direction du Président Idriss Déby que le gouvernement de Fayez Sarraj a lancé, début janvier, des mandats d’arrêt internationaux contre 22 leaders rebelles tchadiens, accusés de déstabiliser le sud libyen. Ainsi, le dictateur tchadien est convoité par les deux hommes forts ennemis de la Libye. Le procureur général de Tripoli a délivré, le jeudi 3 janvier, un mandat d’arrêt contre 37 personnes: 6 libyens, 22 opposants tchadiens et 9 rebelles soudanais. Ils sont accusés d’être liés à l’attaque contre le croissant pétrolier libyen, la base aérienne de Brak al-Shati et celle de Tamenhant. Neveu d'Idriss Déby e...
Tchad: vers la fusion des mouvements rebelles CCMSR et la coalition UFR de Timan Erdimi ?

Tchad: vers la fusion des mouvements rebelles CCMSR et la coalition UFR de Timan Erdimi ?

Gouvernance
À l’issue d’une Assemblée générale qui s'est tenue le 6 décembre 2018, dans le sud de la Libye, Mahamat Egrey Hally et Kingabé Ogouzeïmi de Tapol, ont été désignés respectivement président et vice-président pour un mandat de 3 ans à la tête du Conseil de Commandement Militaire pour le Salut de la République (CCMSR), groupe rebelle tchadien fondé en 2016 par Mahamat Hassane Boulmaye. L’ancien ministre tchadien Michelot Yogogombaye, alias Kingabé Ogouzeïmi de Tapol était secrétaire général du CCMSR avant qu’il ne soit désigné vice-président lors d’une assemblée qu’il n’a pas assisté. Étant originaire de Bembaido dans le Logone occidental, sud du Tchad, Kingabé Ogouzeïmi de Tapol considère que c’est par tribalisme qu’il a été remplacé par Mahamat Egrey Hally à la tête du CCMSR,...
Tchad: panique à N’Djaména après l’attaque du Croissant pétrolier libyen

Tchad: panique à N’Djaména après l’attaque du Croissant pétrolier libyen

Gouvernance
En Libye, les troupes de Khalifa Haftar ont annoncé lundi 25 juin avoir pris le contrôle de l’ensemble des terminaux du croissant pétrolier libyen, en riposte à l’attaque des milices concurrentes de l’Est menées par Ibrahim Jadhran. «Toutes les installations pétrolières sécurisées par l’Armée Nationale Libyennes (ANL) sont remises à la Compagnie nationale de pétrole issue du gouvernement provisoire (de l’Est) et présidée par Faraj al-Hassi», a déclaré le général Ahmed Mesmari qui lisait une décision du maréchal Haftar. Ainsi, le maréchal a confié la responsabilité des installations à une compagnie pétrolière créée à l’Est, sous contrôle des autorités parallèles basées à Tobrouk et dorénavant chargées de gérer la manne pétrolière, à savoir plus d’un million de barils par jour. Le 14 juin ...