jeudi 29 juillet 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Répression

La grogne grandissante de la société civile fait trembler la dictature au Tchad

La grogne grandissante de la société civile fait trembler la dictature au Tchad

A la Une, En ce moment
 Au Tchad, à la veille de la "Marche du peuple pour la justice, l'inclusion et l'alternance en 2021", le ministre de la Sécurité publique et de l'Immigration, le Général Mahamat Tahir Orozi multiplie les arrêtés d'interdiction. Lundi 1er février, le ministre de la Sécurité publique a signé un arrêté portant interdiction des manifestations de la Coordination des mouvements "Citoyen Le Temps", "Dynamique Stop ça suffit", "Les Transformateurs" et l'association des diplômés sans emploi prévues les 4, 5, 6 et 7 février 2021 à N'Djamena et dans certaines provinces.  Jeudi 4 février, le Général Mahamat Orozi a signé un autre arrêté portant interdiction formelle de la marche organisée par la plateforme "Le Tchad D'abord" et ses sympathisants le 6 février 2021 dans les 23 provinces...
Une manifestation réprimée à balles réelles à Abéché au Tchad: au moins 10 étudiantes blessées par les forces de l’ordre

Une manifestation réprimée à balles réelles à Abéché au Tchad: au moins 10 étudiantes blessées par les forces de l’ordre

A la Une, Éducation et Santé
Le secrétaire général de la Convention tchadienne de défense des droits de l’Homme (CTDDH) , Mahamat Nour Ahmed Ibedou informe, dans un communiqué de presse, que dans la journée du 23 février 2019, "des gendarmes et des policiers avec à leur tête le commandant de légion Hamid Batite ont tiré à balles réelles sur un groupe de femmes à Abéché dans le Ouaddaï, blessant aux jambes dix d’entre elles." Selon lui, ces femmes étaient des étudiantes de l’établissement « Darassalam », complexe scolaire fondé par le Cheikh Tahir Abdelghani en 1996 et dont la direction lui avait été illégalement été retirée l’année passée sur instruction expresse du Président Déby. Par ailleurs, la CTDDH exige la libération de onze personnes arbitrairement appréhendées suite à ces évènements ; elle exig...
Au Tchad, des lanceurs d’alerte Zaghawa jetés en prison pour verrouiller encore davantage les réseaux sociaux

Au Tchad, des lanceurs d’alerte Zaghawa jetés en prison pour verrouiller encore davantage les réseaux sociaux

A la Une, Gouvernance
Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, était en visite dans la province du Wadi Fira. Il a eu des rencontres avec les responsables militaires et les chefs traditionnels de la province. Le ministre et sa délégation se sont rendus à Tiné, localité située à la frontière tchado-soudanaise. Sur place, Mahamat Abali Salah a appelé les autorités locales à maintenir la vigilance sécuritaire et a procédé sans aucun cadre juridique à l'arrestation de plusieurs hommes "fauteurs de troubles", identifiés comme les auteurs de "publications subversives et portant atteinte à la cohésion nationale sur les réseaux sociaux". "Avec la IVème République, le pays a connu beaucoup de réformes (...). Les autorités ont pris des di...
Tchad: une vidéo d’une femme violemment réprimée par les militaires du régime choque l’opinion

Tchad: une vidéo d’une femme violemment réprimée par les militaires du régime choque l’opinion

A la Une, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Une vidéo d’environ 40 secondes publiée sur les réseaux sociaux et où on voit deux militaires en train de frapper une femme, a provoqué l’indignation de plusieurs internautes tchadiens qui ont appelé, dimanche, les autorités judiciaires à ouvrir au plus vite une enquête. #Africtivistes #torture selon le témoignage des proches de la victime, cette scène c'est produite dans la region du Lac #Tchad, précisément à Tchoukoutela. Le Commanditaire est le commandant de groupement de la GNNT un certain Mahamat Haroun.Appel à tous ADH à la mobilisation pic.twitter.com/kOrLKxSnVm— ABDELKERIM YACOUB KOUNDOUGOUMI (@KOUNDOUGOUMI) 17 février 2019 Dans la vidéo, l’on voit deux hommes, en tenue kaki et à la main une longue chicotte, donner une correction en règle à une femme vêtue d’un...
Grève, pas d’école, pas d’hôpital, manifestations, arrestations, enlèvements, tortures, passage à la clandestinité, le bras de fer entre la société civile et la dictature se poursuit au Tchad

Grève, pas d’école, pas d’hôpital, manifestations, arrestations, enlèvements, tortures, passage à la clandestinité, le bras de fer entre la société civile et la dictature se poursuit au Tchad

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Le Tchad fait face depuis le 25 janvier à une grogne sociale sans précédent. Grève générale illimitée à l'appel des syndicats, opérations tintamarres de protestation des élèves et étudiants... Tous sont vent debout contre les mesures d'austérité et la mauvaise gouvernance dans ce pays, et accusent aujourd'hui le pouvoir du président Idriss Déby d'user de plus en plus de la répression. Au Tchad, sous la férule du président Idriss Déby, manifester son mécontentement face aux difficultés de la vie quotidienne et la "mauvaise gouvernance" reste un pari risqué. Depuis janvier, la grève du secteur public est relativement bien suivie, mais les appels à manifester des syndicats, étudiants, société civile ou partis d'opposition, le sont peu, par crainte de la répression des forces de l'ordre dépl...