Accueil > Elections

Après le rappel à l’ordre de la France, le dictateur tchadien Idriss Déby s’exécute et annonce des élections législatives en 2018

Au Tchad, lors de ses vœux, dimanche 31 décembre, le président Idriss Déby Itno a précisé l'agenda électoral et annoncé la tenue d’élections législatives en cette année 2018. Elles étaient attendues et avaient été repoussées plusieurs fois depuis juin 2015. Du côté du parti au pouvoir, on s’en réjouit. Quant

Lire la suite

Élections législatives au Tchad: un mois après la demande de la France de fixer un calendrier, le dictateur Idriss Déby continue de narguer Paris

(N'Djaména, 10 octobre 2017) - Les législatives ont été ajournées, sine die, en février dernier. Alors que le gouvernement évoque un manque de moyens, des experts mettent en cause la volonté du parti au pouvoir. Rien n’est décidément simple entre le dictateur Idriss Déby et ses protecteurs occidentaux. Après avoir bénéficié

Lire la suite

Tchad: Paris appelle Déby à fixer une date pour les élections législatives

(Paris, 12 septembre 2017, Reuters) - La France a appelé lundi le Président Idriss Déby, qui vient d'obtenir une aide substantielle des bailleurs de fonds internationaux, à "annoncer prochainement un calendrier" pour les élections législatives qu'il a reportées sine die. La France a appelé lundi le président tchadien Idriss Déby, qui

Lire la suite

Du Maroc au Sénégal, en passant par le Mali, la Guinée, le Niger, l’Afrique se réjouit de la victoire d’Emmanuel Macron en France

Du Maroc au Sénégal, en passant par le Mali, la Guinée, le Niger, les messages de félicitation à Emmanuel Macron, le nouveau président français, se sont succédés. Emmanuel Macron est peu connu des Africains qui en attendent beaucoup. Candidat jeune, atypique, qui a gagné sans le soutien d'un parti traditionnel,

Lire la suite

Report sine die des élections législatives au Tchad: une décision «dictatoriale» pour l’opposition

(N'Djaména, 5 février 2017) - Idriss Déby Itno a annoncé qu'il reportait sine die les élections législatives, prévues depuis 2015, par manque des moyens. «En période de vache maigre, on ne peut rien faire », a déclaré le président tchadien. Les législatives coûteraient aussi cher que la présidentielle, soit 52

Lire la suite