samedi 27 novembre 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Elections

Du Maroc au Sénégal, en passant par le Mali, la Guinée, le Niger, l’Afrique se réjouit de la victoire d’Emmanuel Macron en France

Du Maroc au Sénégal, en passant par le Mali, la Guinée, le Niger, l’Afrique se réjouit de la victoire d’Emmanuel Macron en France

Gouvernance
Du Maroc au Sénégal, en passant par le Mali, la Guinée, le Niger, les messages de félicitation à Emmanuel Macron, le nouveau président français, se sont succédés. Emmanuel Macron est peu connu des Africains qui en attendent beaucoup. Candidat jeune, atypique, qui a gagné sans le soutien d'un parti traditionnel, il est le symbole d'un renouveau de la politique. Vu du Tchad, où le président Idriss Deby avait reçu la candidate frontiste Marine Le Pen, ce résultat est un soulagement: Dans un communiqué, le Front de l'Opposition Nouvelle pour l'Alternance et le Changement (FONAC) "salue l'éclatante victoire d'Emmanuel Macron. Ce choix légitime du peuple français est contraire aux vils calculs de M.Idriss Déby Itno qui a fait le pari contraire en soutenant la candidate de la haine et de l'ex...
Report sine die des élections législatives au Tchad: une décision «dictatoriale» pour l’opposition

Report sine die des élections législatives au Tchad: une décision «dictatoriale» pour l’opposition

Gouvernance
(N'Djaména, 5 février 2017) - Idriss Déby Itno a annoncé qu'il reportait sine die les élections législatives, prévues depuis 2015, par manque des moyens. «En période de vache maigre, on ne peut rien faire », a déclaré le président tchadien. Les législatives coûteraient aussi cher que la présidentielle, soit 52 milliards de francs CFA. « C'est trop de luxe en cette période» a affirmé Idriss Déby. Réactions. Les élections se tiendront «peut-être en 2019», a annoncé le président tchadien. Les autorités doivent «revoir leur copie», déclare à RFI maître Midaye Guerimbaye, président de la Ligue tchadienne des droits de l'Homme. "Cette fois-ci le pouvoir est allé très loin dans sa remise en cause de la démocratie au Tchad", s'inquiète-t-il. Les libertés de manifester, les libertés d’associatio...
Le Président Idriss Déby reporte sine die les élections législatives au Tchad

Le Président Idriss Déby reporte sine die les élections législatives au Tchad

Gouvernance
(N'Djaména, 3 février 2017) - Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que les élections législatives n'auront pas lieu avant 2019. Les députés tchadiens, élus en 2011, devraient se présenter à nouveau devant les électeurs, mais pour des raisons pratiques, la législature a été prorogée pour une durée indéterminée. Jeudi, au cours d'une conférence de presse, le président tchadien explique qu'en raison de la crise que traverse le pays, organiser des élections législatives n'est pas à l'ordre du jour. "Le Tchad aujourd’hui peine à payer les salaires. Les élections présidentielles nous ont couté 52 milliards de francs CFA".  Idriss Déby Itno Cliquez pour écouter le Président Idriss Déby sur RFI