dimanche, juillet 14Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Economie

La pauvreté et la vulnérabilité sont omniprésentes au Tchad, selon la Banque mondiale

La pauvreté et la vulnérabilité sont omniprésentes au Tchad, selon la Banque mondiale

Gouvernance
La situation économique au Tchad s'est améliorée, mais reste fragile. Toutefois, les fluctuations des prix du pétrole, l'insécurité et la vulnérabilité du secteur bancaire font peser des risques à la baisse sur les perspectives, prévient la Banque mondiale dans un rapport publié lundi. Selon le bilan économique fait par la Banque mondiale, l'économie tchadienne s'est redressée en 2018, après deux années de profonde récession. La croissance devrait revenir à environ 3,1 % grâce à la hausse des prix du pétrole, de la production pétrolière et de la production agricole. L'État poursuit ses efforts d'assainissement budgétaire en mobilisant les recettes et en limitant les dépenses récurrentes. Les recettes totales sont passées de 13,4% du PIB en 2017 à 15,4% en 2018 grâce à ...
La Banque Mondiale critique la gestion du pétrole au Tchad

La Banque Mondiale critique la gestion du pétrole au Tchad

Éducation et Santé
Le Tchad n'a pas pu profiter de l'exploitation du pétrole pour diversifier son économie, selon un rapport publié récemment par la Banque mondiale, qui montre des voies pour sortir de la crise économique. Le monde commémore ce 17 octobre la journée mondiale de la lutte contre la pauvreté. Au Tchad, plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté. Les projections de la Banque mondiale par rapport à la situation sont inquiétantes. Pays exportateur du pétrole depuis 2003, le Tchad n’a pas encore pu améliorer sa situation économique et financière alors que la population misait sur l’exploitation de ce pétrole pour pouvoir échapper à la punition de la pauvreté. La chute du cours de baril du pétrole en 2014, associée au contexte sécuritaire peu enviable a plongé le pay...
Tchad: une situation économique et financière alarmante, relevée par une mission du FMI

Tchad: une situation économique et financière alarmante, relevée par une mission du FMI

Éducation et Santé
Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par M. Said Bakhache a séjourné à N'Djamena du 22 mars au 4 avril 2017 afin d’évaluer les évolutions économiques récentes et la performance du Tchad dans le cadre du programme financier et économique actuel du gouvernement soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC) du FMI approuvée en août 2014. Les discussions ont également porté sur l'intérêt manifesté par le gouvernement pour un nouveau programme. Au terme de la mission, M. Bakhache a rendu publique la déclaration suivante : «L'activité économique continue d'être fortement affectée par deux chocs exogènes : la forte et persistante baisse des cours du pétrole et les défis sécuritaires au niveau régional. Ces chocs, conjugués au fardeau élevé du service de l...

Coût de la faim au Tchad: 575,8 de milliards de FCFA

Gouvernance
Le mercredi 12 octobre 2016, au Ministère des Affaires étrangères, le ministère de l’Économie et de la planification du Développement et ses partenaires qui œuvrent contre la faim ont organisé une cérémonie de publication de chiffres alarmants sur l’impact de la malnutrition sur l’économie du Tchad. Selon le Coût de la faim en Afrique, en abrégé COHA en anglais, le Tchad perd une somme colossale (près de 575,8 de milliards) soit 1,2 milliard de dollars ou 9,5 pourcent du PIB, de son économie nationale chaque année suite à la malnutrition infantile. Les résultats de l’étude effectuée par COHA, ont démontré que 56,4 pourcent des Tchadiens ont souffert d’un retard de croissance dans leur enfance. Soit plus de 3,4 millions d’individus en âge de travailler empêchés d’atteindre leur plein ...
La malnutrition a un impact alarmant sur l’économie tchadienne, selon une étude de l’ONU

La malnutrition a un impact alarmant sur l’économie tchadienne, selon une étude de l’ONU

Éducation et Santé
L'économie du Tchad perd près de 1,2 milliard de dollars ou 9,5% du PIB chaque année des suites de la malnutrition infantile, selon une étude de l'ONU et de ses partenaires rendue publique mercredi à N'Djamena. L'étude intitulée «Le Coût de la faim en Afrique : l'impact socio-économique de la malnutrition infantile sur le développement à long terme du Tchad» révèle que 56,4% des adultes tchadiens ont souffert d'un retard de croissance dans leur enfance – soit plus de 3,4 millions d'individus en âge de travailler empêchés d'atteindre leur plein potentiel. Ceci conduit à une diminution de 63,7 milliard de francs CFA de la productivité économique. D'autre part, l'augmentation des frais de santé liée à la malnutrition infantile est estimée à 168,5 milliards. «L'Afrique, et le Tchad en pa...