Accueil > À la Une > Tchad: le Président Idriss Déby sèche encore une Assemblée générale de l’ONU
4 237 vues

Tchad: le Président Idriss Déby sèche encore une Assemblée générale de l’ONU

Durant la semaine qui vient de s’écouler, les États membres de l’organisation des Nations Unies (ONU), se sont réunis au siège des nations Unies pour la 73ème Assemblée générale de l’organisation. Plusieurs sujets relatifs au continent africain, qui portent entre autres, sur le développement durable, le changement climatique, la paix et la sécurité, les droits de l’homme, les problèmes de santé publique et l’égalité des sexes, ont été à l’ordre du jour.

Durant ces six jours, les dirigeants des États membres de l’ONU ont prononcé des discours à tour de rôle. Les intéressés disposent d’un droit de réponse en cas de besoin. Les chefs d’Etat et de gouvernement qui se sont succédés à la tribune, ont eu aussi l’occasion de mener des séries de consultations bilatérales. C’est dire qu’outre le débat général et d’autres séances plénières, les travaux comprennent une longue liste de réunions et d’événements parallèles.

Pour ce qui est du continent africain, l’Assemblée générale devrait s’appesantir également sur la question de paix, des opérations de maintien de la paix et des crises qui secouent le continent, même si l’optimisme n’est pas de mise en raison des divisions de vue connues entre les membres permanents du Conseil de sécurité.

Le premier sujet relatif aux questions de paix et de maintien de paix sur le continent est le Mali, le G5 Sahel. Malgré la situation toujours critique dans cette zone du Sahel, il ne sera consacré qu’une simple réunion au niveau ministériel ce mercredi au G5 Sahel qui, commence à peine à recevoir les fonds promis lors de la conférence des donateurs de Bruxelles et la perspective d’une pérennisation du financement de cette force via les Nations Unies s’éloigne, dit-on, en raison d’un refus des États-Unis. Peu de chance aussi d’avoir un accord sur le renforcement du mandat de la Minusma au Mali.

Le second sujet concerne la Centrafrique et la Minusca, rien de sérieux n’est à espérer lors du huis clos qui aura lieu ce jeudi par rapport au renforcement des capacités de cette mission pourtant très décriée, indique une source onusienne. Ceci à cause du fait que Français et Russes sont à couteaux tirés même si du côté de Paris, on assure qu’une démarche commune sera dévoilée cette semaine. Enfin, la question de la RDC prévue pour vendredi, reste presque incertaine. Car la RDC refuse de participer à un évènement autour de la Monusco et de la crise dans son pays, prévu. Les Nations Unies pourraient tout simplement l’annuler cette rencontre sur la RDC.

Le Président Idriss Déby est le grand absent à cette 73e Assemblée générale de l’ONU, où ont été débattues des questions de sécurité qui concernent directement le Tchad. Il est représenté par le ministre des Affaires étrangères qui s’y est rendu à la tête d’une délégation. Pourquoi Idriss Déby ne s’est-il pas rendu à New York ? Les spéculations vont bon train sur les raisons de cette deuxième absence.
Il y a exactement un an, le dictateur tchadien a aussi séché une réunion cruciale de la 72e Assemblée générale de l’ONU. Sous couvert d’anonymat, un responsable du MPS, le parti au pouvoir, a évoqué des « raisons intérieures » auprès de l’AFP. « Les bruits de bottes dans l’extrême-nord et dans l’est du Tchad inquiètent » le président tchadien, a précisé cette source.

M.Cherif Mahamat Zene a été reçu ce mercredi 26 septembre par le Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres. Le chef de la diplomatie tchadienne a aussi signé des protocoles d’accord avec Singapour et l’Estonie. Il a également participé à une réunion de haut niveau sur la crise centrafricaine.

Mais, selon certains observateurs, Idriss Déby a peur d’être interpellé par les juges américaines dans l’affaire de la corruption aux Etats-Unis. L’ancien chef de la diplomatie sénégalaise, sur qui ne pèse plus aucune charge, vient de faire savoir au département de la Justice américaine que l’homme d’affaire chinois, M.Ho aurait effectivement remis une somme de 2 millions de dollars au Président Idriss Déby. Après avoir conclu un accord avec la justice américaine, Cheikh Tidiane Gadio aurait balancé son co-accusé, Patrick Ho, et le Président Idriss Déby.

«Ho et certains dirigeants de la société d’énergie ont remis 2 millions de dollars (environ 1 milliard 200 millions de francs Cfa) en espèces, dissimulés dans une grosse boîte cadeau au Président du Tchad lors d’une rencontre d’affaires qui s’est tenue au Tchad vers décembre 2014», aurait déclaré Gadio par écrit, d’après le journal Libération, qui cite Berman.

Le journal rapporte que l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise a affirmé qu’il ne connaissait pas, avant son ouverture sous ses yeux, le contenu de la boîte cadeau et n’a jamais conseillé cette transaction à Patrick Ho.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.