«

»

Mar 10

Tchad: le FONAC avertit le pouvoir qu’il ne reconnaitra plus la légitimité de l’assemblée nationale à partir du 21 juin prochain

1 334 vues

(N’Djaména, 10 mars 2017) – Le Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (FONAC), principale coalition de l’opposition tchadienne, a donné ce jeudi, une conférence de presse, pour avertir le pouvoir qu’il ne reconnaitra plus la légitimité de l’assemblée nationale à partir du 21 juin prochain, si de nouvelles élections législatives ne sont pas organisées.

Le coordinateur du FONAC, Mahamat Ahmad Alhabo, dit ne pas comprendre qu’ »Idriss Deby Itno, tout seul dans son coin, décide unilatéralement de proroger la durée de la législature ».

«Pourtant il sait parfaitement qu’aucune disposition de la constitution ne lui confère une telle prérogative. Pourtant, il a juré, plusieurs fois, de respecter et faire respecter et défendre la Constitution et les lois. Pourquoi se taisent pudiquement tous ceux qui sont chargés de veiller sur le respect des lois au Tchad», dénonce Mahamat Ahmad Alhabo.

Affirmant que le chef de l’État continue de rêver comme si le Tchad était sous le règne du parti unique, il n’a pas manqué de s’interroger : « est-il besoin de rappeler que la législature actuelle a été déjà prorogée pour deux ans par les membres du Cadre National de Dialogue Politique (CNDP) ».

«L’échéance de la prorogation de l’Assemblée Nationale arrive à terme le 21 juin 2017. Passée cette date, l’Assemblée Nationale n’aura aucune légalité ni légitimité. Après cette date, il va sans dire que les lois, traités et accords internationaux votés par l’Assemblée Nationale n’auront aucune valeur juridique. Nous attirons, sur ce fait, l’attention des partenaires du Tchad qui signent des traités et accords internationaux ratifiés par cette Assemblée Nationale», alerte Mahamat Ahmad Alhabo.

Face à cette situation et au climat social fragile selon l’opposition tchadienne, le FONAC exige la tenue’’ immédiate’’ des élections législatives et invite le peuple Tchadien et les partenaires internationaux de ne pas reconnaitre les actes de cette Assemblée Nationale désormais ‘’illégale et illégitime’’.

Le FONAC appelle ses militants et toute la jeunesse tchadienne ainsi que le peuple tchadien à se mobiliser et à lutter contre l’injustice sous toutes ses formes.

«L’avenir appartient à ceux qui luttent. Pleurer, gémir n’est que lâcheté, seule la lutte libère», clame le coordinateur du FONAC, Mahamat Ahmed Alhabo.

La législature actuelle a été déjà prorogée en mai 2015 alors que son mandat arrivait à terme en juin de la même année.

TchadConvergence avec APA

1 ping

  1. Tchad: le FONAC avertit le pouvoir qu’il ne reconnaitra plus la légitimité de l’assemblée nationale à partir du 21 juin prochain: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>