Tchad: après une fuite dans la presse du courrier du Dircab à la CENI, le Palais rose cherche à démasquer la taupe

/2 561 vues

Le Président Idriss Déby est furieux après une fuite dans la presse d’un courrier interne de son directeur de cabinet, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul au président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Et ça se comprend, le système opaque qu’il a mis en place depuis près de trois décennies a gravement failli et le despote du Palais rose veut en connaître le responsable.

Alors même qu’il avait entamé en septembre une intense campagne de communication pour préparer les futures élections, la lettre, dans laquelle le Président Déby ordonne à la CENI d’organiser des législatives avant janvier 2020, a été divulgué à la presse. En effet, selon La Lettre du Continent, la présidence tchadienne s’était offert près d’une vingtaine de pages promotionnelles dans l’hebdomadaire Jeune Afrique pour mettre en valeur son dynamisme économique, politique et même touristique.

Le Dircab Abdoulaye Sabre Fadoul sur la sellette ?

A New-York, lors de l’audience accordée au Secrétaire d’Etat adjoint des Etats-Unis pour les Affaires africaines, M.Tibor Peter Nagy, en marge de la 74ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, c’est Abdelkerim Idriss Déby, le directeur de cabinet adjoint qui était présent.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.