Accueil > À la Une > Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré, Mongo, Goré et Massaguet, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué à Chokoyan selon l’UFC
2 852 vues

Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré, Mongo, Goré et Massaguet, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué à Chokoyan selon l’UFC

Communiqué de presse N°004/COORD/NAT/UFC/2017relatif aux tueries en cours dans le Ouaddaï

La Coordination Nationale de l’UNION DES FORCES POUR LE CHANGEMENT (UFC) informe l’opinion nationale et internationale que le régime de Déby est entrain de s’en prendre pour une énième fois à sa propre population. Un véritable massacre est actuellement en cours contre des simples paysans dans le Ouaddaï, précisément autour du village de Amara.

En effet, des soldats instruits par les autorités militaires et administratives de la région, à bord d’une quinzaine de Toyotas, ont ouvert le feu sur la population sans défense faisant au moins 5 morts et une vingtaine de blessés. Le bilan risque malheureusement de s’alourdir parce que les sbires du régime procèdent en ce moment à une chasse à l’homme dans les sous préfectures de Chokoyan et d’Amgouleign.

L’U.F.C condamne avec la dernière énergie ces crimes perpétrés puis couverts par le régime et considère Idriss Déby comme le premier responsable de ces actes : comme il demeure responsable aux de yeux des Tchadiens de la boucherie qu’il a ordonnée en août 1993 à Gniguilim qui s’est soldée par plus de 100 morts.

Enfin la Coordination Nationale interpelle vivement tous ceux qui de prés ou de loin ont préféré fermer les yeux ou cautionné tous les crimes perpétrés depuis 1990 au Tchad par ce despote. Mais seulement un jour le jugement de l’histoire n’hésitera pas à leur demander également des comptes pour non assistance à un Peuple en danger.

Fait le 2 décembre 2017
Le Coordonnateur National
BOURKOUMANDAH GALEITH GATTOUL

One thought on “Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré, Mongo, Goré et Massaguet, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué à Chokoyan selon l’UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.