lundi 26 octobre 2020Covid-19 :1437 cas, 1268 guéris, 96 décès.
Shadow

Étiquette : UNDJT

Tchad: grogne des étudiants de N’Djaména contre la fermeture des inscriptions

Tchad: grogne des étudiants de N’Djaména contre la fermeture des inscriptions

Avant-Garde, Éducation et Santé
Les étudiants tchadiens protestent contre la fermeture des inscriptions à l'université de Ndjamena pour l'année 2017-2018. Jusque-là, il était possible pour des étudiants de payer leurs frais d'inscription un an après la fin de l'année d'étude. Le rectorat a décidé de réduire ce délai et les étudiants qui n'avaient pas pu payer les frais d'inscription, notamment en raison de la coupe de leur bourse d'études décidée par le gouvernement dans le cadre des mesures d'austérité, se voient redoubler d'office. Avec des affiches « non à une année blanche » dans les mains, une quarantaine d'étudiants ont protesté contre la clôture des inscriptions universitaires pour l'année 2017-2018. Mathias Dourang Debin, porte-parole de l'Union nationale des étudiants du Tchad (Unet) explique à ...
Tchad: la police disperse une manifestation d’étudiants de l’université de N’Djaména

Tchad: la police disperse une manifestation d’étudiants de l’université de N’Djaména

Éducation et Santé
(N'Djaména, 22 octobre 2018) - Les forces de l’ordre ont dispersé, ce lundi matin, une manifestation au sein du campus organisée par des étudiants de l’université de N’Djaména qui exigent la circulation des bus de transport, la restauration et le paiement d'un mois de bourse d’équipement. Venus par petits groupes,  les étudiants des facultés d’Ardep Djouma ont notamment été dispersés par des policiers du groupement anti émeute qui avaient auparavant pris position devant les facultés, tuant ainsi dans l’œuf tout tout mouvement d’humeur. A certains points de l'université de N'Djaména, les sbires du régime ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des étudiants très remontés contre leurs conditions d'étude au Tchad. A Farcha dans le premier arrondissement, la plupart des étudiants de...
Au Tchad, après les fonctionnaires, les étudiants ont aussi décidé de ne plus rien lâcher

Au Tchad, après les fonctionnaires, les étudiants ont aussi décidé de ne plus rien lâcher

Éducation et Santé
Les anciens étudiants de l’université de N’Djaména comme ceux d’autres institutions d’enseignement supérieur du Tchad, peuvent s’inscrire à 28 000 FCFA, a annoncé, dans la soirée du mercredi 17 janvier 2018, le recteur de l’université de N’Djaména, Pr Mahamat Barka. Dans la journée de ce mercredi, une vive altercation a opposé étudiants et forces de l’ordre. Le taux d’inscription de 50 000 FCFA imposé aux étudiants, est, en effet, la pomme de discorde entre le rectorat et l’union nationale des étudiants tchadiens (UNET). Dans la matinée de ce mercredi 17 janvier 2018, les étudiants ont violemment réagi en brûlant des pneus sur les voies publiques avant d’être dispersés. Selon des sources concordantes, suite à la manifestation de ce mardi matin, plusieurs étudiants de l'Université de Tou...
Tchad: les enseignants de l’université de N’Djaména menacent d’entrer en grève à partir de lundi 10 avril

Tchad: les enseignants de l’université de N’Djaména menacent d’entrer en grève à partir de lundi 10 avril

Éducation et Santé
(N'Djaména, 5 avril 2017) - Dans un communiqué de presse, la section du Syndicat des Enseignants et Chercheurs du Supérieur (SYNECS) de l’université de N’Djamena dénonce la gestion des finances, qu’elle qualifie de calamiteuse. Selon elle, la gestion calamiteuse est à l’origine du retard de paiement de 6 mois des primes des enseignants, 5 mois de salaires des enseignants contractuels et 3 mois des frais de vacation des heures supplémentaires, des frais des jurys et des soutenances. Dans le même document, la section SYNECS déplore l’indifférence "immorale et insultante" des autorités rectorales soutenues par le ministre de l’Enseignent supérieur. Face à cette situation, la section SYNECS de N’Djamena décide de suspendre toutes les activités académiques à l’université de N’Djamena à...
Tchad: les 69 étudiants de l’université de Toukra condamnés à un mois ferme par la justice aux ordres de la dictature

Tchad: les 69 étudiants de l’université de Toukra condamnés à un mois ferme par la justice aux ordres de la dictature

Lutte contre les Arrestations et Détentions Arbitraires
(N'Djaména, 1er mars 2017) - Soixante-neuf étudiants sur les 71 arrêtés pour avoir violemment perturbé la visite au campus d’une université de N’Djamena des ministres tchadien et sénégalais de l’Enseignement supérieur, ont été condamnés un mois de prison ferme, selon un verdict rendu mardi par le tribunal de grande instance de N’Djaména. Ainsi, 2 étudiants ont pu rentrer chez eux au bénéfice du doute, à l’issue du procès où ils ont comparu avec leurs camarades emprisonnés sous les accusations de destruction des biens, d’outrage à l’autorité de l’État et voies de fait. Le fourgon qui les transportait est sorti du tribunal par une porte dérobée pour éviter le public qui attendait à la porte principale. Le président de l’union nationale des étudiants tchadiens (UNET), Guele...