«

»

Mar 01

Tchad: les 69 étudiants de l’université de Toukra condamnés à un mois ferme par la justice aux ordres de la dictature

2 003 vues

(N’Djaména, 1er mars 2017) – Soixante-neuf étudiants sur les 71 arrêtés pour avoir violemment perturbé la visite au campus d’une université de N’Djamena des ministres tchadien et sénégalais de l’Enseignement supérieur, ont été condamnés un mois de prison ferme, selon un verdict rendu mardi par le tribunal de grande instance de N’Djaména.

Ainsi, 2 étudiants ont pu rentrer chez eux au bénéfice du doute, à l’issue du procès où ils ont comparu avec leurs camarades emprisonnés sous les accusations de destruction des biens, d’outrage à l’autorité de l’État et voies de fait.

Le fourgon qui les transportait est sorti du tribunal par une porte dérobée pour éviter le public qui attendait à la porte principale.

Le président de l’union nationale des étudiants tchadiens (UNET), Guelem Richard, qui a pourtant condamné les violences commises par ses camarades, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi, pour être jugé et condamné avec les autres étudiants.

En dépit de ses nombreuses plaidoiries, la trentaine d’avocats n’a pas pu obtenir la relaxe de tous les étudiants interpellés.

L’un des avocats des étudiants à confié à APA que leurs clients n’ont pas été arrêtés en flagrant délit de manifestation mais dans un bus de transport de l’université. Pour les avocats, le droit n’a pas été dit et ils comptent faire appel de cette décision.

Les 71 étudiants avaient été arrêtés samedi dernier quand le ministre tchadien de l’Enseignement supérieur professeur, Mackaye Hassane Taïsso, accompagné de son homologue sénégalais, Mary Teuw Niane, visitait le campus de l’université de Toukra à la sortie sud de la capitale tchadienne.

Le secrétaire exécutif de la section des Étudiants de l’Université de N’Djamena, Gali Abdel Aziz, a exclu toute reprise de cours avant la libération de ses camarades.

TchadConvergence avec APA-N’Djaména

(3 commentaires)

  1. victor

    toutes ces choses ne sont rien d’autre que les consequences des promesses non tenues et de manque d’engagement du gouvernement d’assumer ses responsabilites

  2. dobs

    L.etudiant tchadien. vit en enfer. mais un beau jour s.elevera. et tout ceux qui massacrent partiront.

  3. Ben Abbas

    Quand est-ce qu’on va mettre fin à cette injustice ? Et pourquoi les faibles qui ont toujours tord à l’égard de la justice ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>