Accueil > N’gueli

Tchad: la IVe république sera-t-elle gouvernée par ordonnances et par « descentes inopinées » dans les services publics ?

Après une vingtaine d'ordonnances prises en deux mois, depuis le début de la IVe République, le Président Idriss Déby multiplie maintenant les "descentes inopinées" dans les services publiques. Celle de ce vendredi 17 août a surpris tous les collaborateurs du dictateur tchadien. Il a passé deux heures au bureau de

Lire la suite

Tchad: des jeunes gazalais ont récolté plus de 22 millions de FCFA pour aider les victimes de N’Gueli

(N'Djaména, 29 mars 2017) - 22.775.500 FCFA est la première tranche d'appui apporté par un comité de jeunes qui a lancé une quête pour soutenir les victimes de N'Gueli doublement meurtris par les tueries et le déguerpissement. Les orphelins et les veuves de cinq (5) personnes assassinées, une femme dont la

Lire la suite

Tchad: la communauté gazalaise de N’Djaména refuse le « Dia » suite aux « massacres perpétrés » à N’Gueli

Au cours d'une réunion tenue hier après-midi à N'Djaména, une collecte d'argent a été organisée pour assister les familles éplorées suite aux "massacres perpétrés" fin novembre dernier dans le quartier de N'Gueli. Une liste de 100 jeunes cadres et commerçants engagés à payer au moins 50 000 FCFA par personne a

Lire la suite

La liberté d’expression encore bafouée au Tchad: quand le pouvoir cherche à faire taire même ses ambassadeurs

Après les affrontements communautaires survenus il y a quelques jours dans le quartier N'Gueli à N'Djaména, l'ambassadeur Chérif Mahamat Zene s'est exprimé sur Facebook à titre personnel pour dénoncer les "massacres perpétrés" et demander à ce que les auteurs de ces massacres soient mis en prison. Mais, comme Chérif Mahamat Zene

Lire la suite

Tchad: l’UFC condamne les « crimes abjects commis à Bébédja, Miandoum et N’Gueli »

COMMUNIQUE DE PRESSE / N° 004/COORD/NAT/UFC/16 relatif aux assassinats et aux tentatives d'intimidation du régime Déby Le 14 novembre 2016, dans les villes de Bébédjia et Miandoum, le pouvoir Déby avait montré une fois de plus son caractère criminel. Des citoyens pacifiques et désarmés, venus réclamer justice auprès du préfet à cause

Lire la suite