jeudi 01 octobre 2020Covid-19 : 1185 cas, 1006 guéris, 85 décès.
Shadow

Étiquette : Crise

Crise politique au Cameroun et au Tchad: quand Biya convoque un « grand dialogue national », son compère Déby prolonge l’état d’urgence de 4 mois

Crise politique au Cameroun et au Tchad: quand Biya convoque un « grand dialogue national », son compère Déby prolonge l’état d’urgence de 4 mois

À la Une, Politique et Société, Vu du Tchad
Le Président camerounais Paul Biya a annoncé ce mardi 10 septembre dans un discours à la Nation qu'il entendait «convoquer un grand dialogue national» fin septembre pour tenter de mettre fin à la crise qui secoue les régions anglophones depuis trois ans. «J'ai décidé de convoquer, dès la fin du mois en cours, un grand dialogue national qui nous permettra (...) d'examiner les voies et moyens de répondre aux aspirations profondes des populations du Nord-ouest et du Sud-ouest, mais aussi de toutes les autres composantes de notre Nation», a déclaré le vieux dictateur camerounais, 86 ans dont 37 ans au pouvoir, propos rapportés par l'AFP. Au Tchad, l'Assemblée nationale, "illégale et illégitime" depuis 2015, a adopté, ce mardi 10 septembre, la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au ...
La crise tchadienne portée devant l’opinion internationale: après Paris, des activistes prennent d’assaut l’ambassade du Tchad à Ottawa

La crise tchadienne portée devant l’opinion internationale: après Paris, des activistes prennent d’assaut l’ambassade du Tchad à Ottawa

À la Une, Politique et Société
Après l'invasion et l'occupation de l'ambassade du Tchad à Paris par des jeunes migrants tchadiens ce mardi 26 mars, des activistes de la diaspora tchadienne au Canada ont, à leur tour, pris pacifiquement le contrôle de l'ambassade du Tchad à Ottawa au Canada pour dénoncer les multiples dérives du régime dictatorial d'Idriss Déby au Tchad. Selon nos informations, vers 12 heures locales, un jeune pénétra dans l'ambassade pour permettre à une dizaine d'activistes de faire irruption à l'ambassade du Tchad au Canada. Les jeunes activistes qui se filmaient en direct sur la plateforme Facebook Live ont fait une déclaration politique lue par Ahmat Bedei Toullomi (voir la vidéo ci-dessous) devant les drapeaux tchadien et canadien, après avoir démonté une photo portrait de l'homme qui tient ...
Crise sociale au Tchad: la plateforme syndicale revendicative accuse le gouvernement de tenter de déstabiliser le SYNECS

Crise sociale au Tchad: la plateforme syndicale revendicative accuse le gouvernement de tenter de déstabiliser le SYNECS

Politique et Société
Dans son communiqué ci-dessous, le bureau de la plateforme syndicale revendicative dénonce l'ingérence du gouvernement dans le fonctionnement des syndicats, notamment le Syndicat National des Enseignants et Chercheurs du Supérieur (SYNECS). "C'est pour la troisième fois que le gouvernement tente de déstabiliser ce syndicat, membre de la plateforme", déplore le bureau de cette plateforme.  
Le Président Idriss Déby au chevet de la crise libyenne à Paris en confiant la crise sociale au Tchad à un ministre non assermenté

Le Président Idriss Déby au chevet de la crise libyenne à Paris en confiant la crise sociale au Tchad à un ministre non assermenté

Politique et Société
(Paris, 29 mai 2018) - Le Président Idriss Déby est à Paris pour prendre part à une conférence internationale consacrée à la résolution de la crise libyenne. La résolution de la crise sociale au Tchad est confiée au ministre d’État, Secrétaire général à la Présidence de la République, Kalzeubé Pahimi Deubet. Mais, comment négocier avec un "faux" ministre qui n'a pas encore prêté serment comme l'exige la nouvelle constitution de la IVe république ? En effet, les syndicats de la fonction publique tchadienne ont lancé, ce lundi 28 mai, une grève illimitée très suivie en ce premier jour de grève: les écoles, les hôpitaux ont été paralysés, l'administration elle fonctionnait au ralenti, assure leur porte-parole, Michel Barka à RFI. Les grévistes exigent du pouvoir tchadien qu'il honore sa pro...
Au Tchad, deux jours après l’accord signé entre le gouvernement et les syndicats, pas de moratoire en vue dans les banques

Au Tchad, deux jours après l’accord signé entre le gouvernement et les syndicats, pas de moratoire en vue dans les banques

Politique et Société
(N'Djaména, 18 mars 2018) - Deux jours après l'accord entre le gouvernement et les syndicats, les fonctionnaires grévistes n'avaient pas repris le travail, la situation budgétaire est difficile et il y a trop de méfiance. Les travailleurs tchadiens attendent toujours l'application de la mesure phare de l'accord à minima, censé mettre fin à sept semaines de grève : le paiement des salaires du mois de février. Un accord qui prévoit en outre, un moratoire de trois mois sur les crédits contractés par les fonctionnaires auprès des banques. Parmi les choses obtenues également : la fin du recensement des fonctionnaires lancé pendant la grève. Les syndicats veulent bien un audit, mais à condition d'y participer. Toutefois l'accord suscite scepticisme et critiques, en particulier sur le règlement...