Accueil > À la Une > Recrudescence de l’insécurité au Tchad: les sbires du voleur de l’Éducation tirent à balles réelles sur un clandoman
1 584 vues

Recrudescence de l’insécurité au Tchad: les sbires du voleur de l’Éducation tirent à balles réelles sur un clandoman

Ce mardi 24 juillet 2018, aux alentours de 18 heures, un élément de la garde rapprochée du président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi a fait usage de son arme en plein convoi. L’agent a tiré des coups de feu qui ont atteint un jeune motocycliste taxi, communément appelé « clandoman ».

Selon les témoignages, le motocycliste était en train de circuler sur le côté cédant le passage au cortège. D’après les explications données par les agents de sécurité du président de l’Assemblée nationale du Tchad, voleur de l’Éducation nationale, un véhicule de marque Toyota RAV4 les suivait depuis Gassi, quartier où se situe le siège de l’Assemblée nationale, et se mêlait au cortège. Ainsi, la garde du PAN Haroun Kabadi aurait effectué des tirs de sommation.

Le motocycliste s’appelle Djonga Lotouil et habite le quartier Walia. Il a reçu au moins deux balles. La scène s’est déroulée non loin de la Radio Arc en ciel, en face de la paroisse Sacré-Cœur, dans le sixième arrondissement de N’Djamena. Le motocycliste est d’abord admis à l’hôpital Notre Dame puis  évacué d’urgence en  ambulance à l’Hôpital général de référence nationale, compte tenu de son état.

TchadConvergence avec Tchadinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.