Remaniement gouvernemental au Tchad: le diplomate Chérif Mahamat Zène rétrogradé à la communication

A neuf mois de la présidentielle, le Maréchal du Tchad, Idriss Déby a procédé à un remaniement important de son gouvernement, avec l’entrée de quatorze nouveaux ministres et six secrétaires d’Etat, a annoncé, mardi 14 juillet, la télévision d’Etat.

Le ministère des affaires étrangères est confié à Amine Abba Sidick, ambassadeur du Tchad en France. Il remplace Chérif Mahamat Zène, qui devient ministre de la communication et porte-parole du gouvernement. Il passe ainsi du 2e rang protocolaire au 5e rang.

« A neuf mois de l’élection présidentielle du 11 avril 2021, le président Déby a fait appel à certains alliés, aux jeunes et aux femmes. C’est certainement pour battre campagne », estime le politologue Ngartabe Djimadoum, enseignant et chercheur à l’université de N’Djamena.

Selon certaines sources proches du Palais rose, l’ancien ambassadeur à Paris Amine Abba Sidick convoitait, depuis un certain temps, le ministère des Affaires étrangères qui était devenu, ces derniers temps, un « souk » Gorane kreda de la communauté de Mahamat Zène Chérif, et que cette situation ne serait pas du goût de la Dame qui a fait main basse sur toutes les sphères du pouvoir politique et du business au Tchad.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.