Accueil > À la Une > Manifestations des étudiants au Tchad: «la grève continue jusqu’à la satisfaction totale des 4 points de revendication»
1 677 vues

Manifestations des étudiants au Tchad: «la grève continue jusqu’à la satisfaction totale des 4 points de revendication»

(N’Djaména, 24 octobre 2018) – Des manifestations étudiantes ont été dispersées lundi à N’Djamena, a constaté l’AFP, au premier jour d’une grève « sèche et illimitée » pour réclamer des services universitaires et le versement d’une bourse datant de 2016.

Après les agents du Centre national des œuvres  universitaires (CNOU), c’est au tour des étudiants des trois sites de l’université de N’Djaména, à savoir Farcha, Ardep-Djoumal et Toukra de manifester leurs mécontentements.

Dans la matinée de ce 22 octobre 2018, les étudiants de l’université de N’Djamena ont, pour la énième fois exprimé leurs mécontentements face à leurs conditions d’études et de vie.

Les manifestations d’étudiants ont été dispersées par la police anti-émeute, qui avait renforcé son dispositif sécuritaire autour de l’université et des quartiers environnants, a constaté un journaliste de l’AFP.

Deux étudiants ont été arrêtés brièvement, selon le porte-parole de la police, Paul Manga, à l’AFP.

Les étudiants manifestaient dans toutes les universités tchadiennes, selon un communiqué du principal syndicat étudiant, l’Union nationale et étudiants tchadiens (UNET).

« Nous réclamons la mise en place effective des œuvres universitaires telles que le restaurant universitaire, le centre de santé, la bibliothèque, le service des bus ou encore le laboratoire », a indiqué à l’AFP le secrétaire général national de l’UNET, Frédéric Raïkina Bealoum.

En 2016, le Tchad a supprimé la bourse mensuelle des étudiants de 30.000 FCFA (46 euros) et alloué ces fonds à la construction des services sus-cités au sein des universités.

« Dans les facultés de N’Djamena, rien n’a été fait à ce jour », selon M. Raïkina Bealoum. « Nous allons continuer à faire grève jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications », a encore déclaré à l’AFP M. Raïkina Bealoum.

Fin septembre, les étudiants avaient déjà protesté pour les mêmes raisons. Ils se plaignent par ailleurs des frais d’inscriptions, qui ont augmenté en 2017. Ceux-ci s’élèvent aujourd’hui à 50.000 francs CFA (76 euros) contre 28.000 francs (42 euros) en 2016 pour les nouveaux étudiants, et à 28.000 francs au lieu de 1.000 francs (1,52 euros) pour les réinscriptions, selon le syndicat étudiant.

TchadConvergence avec AFP et Tchadinfos

One thought on “Manifestations des étudiants au Tchad: «la grève continue jusqu’à la satisfaction totale des 4 points de revendication»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.