Accueil > À la Une > Libye: le HCR vient en aide à des milliers de déplacés à Mourzouk dans le sud du pays
1 588 vues

Libye: le HCR vient en aide à des milliers de déplacés à Mourzouk dans le sud du pays

 

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a réussi cette semaine à apporter une aide urgente à des centaines de familles déplacées dans la ville de Mourzouk, dans le sud de la Libye, une région qui a désespérément besoin d’aide humanitaire.

« De récents affrontements meurtriers entre des groupes armés dans et autour de la ville de Sebha ont forcé environ 1.900 familles libyennes à fuir leurs domiciles », a déclaré vendredi le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d’ un point de presse à Genève.

Un convoi d’aide d’urgence du HCR a quitté Tripoli le 4 avril dernier. Sept camions chargés d’articles d’aide de première nécessité ont pu entrer le lendemain à Sebha où l’aide humanitaire a été distribuée à 850 familles déplacées.

« L’accès à Mourzouk et Oubari plus au sud a été initialement bloqué pour des raisons de sécurité, et l’aide a dû attendre à Sebha », a précisé M. Mahecic, cité par un communiqué.

Toutefois, au début de cette semaine, la population locale a commencé à emprunter les routes principales de Sebha à Mourzouk. Le HCR a saisi cette fenêtre d’opportunité pour acheminer d’urgence des articles de secours essentiels à la ville de Mourzouk. Mercredi, 370 familles déplacées y ont finalement reçu l’aide dont elles avaient grandement besoin.

En Libye, 368.000 personnes ont récemment regagné leur foyer mais plus de 184.000 déplacés ont toujours besoin d’ aide humanitaire, alerte le HCR. Pour répondre aux besoins de plus d’ un demi-million de Libyens déracinés par le conflit, l’agence onusienne a augmenté ces derniers mois de 300% sa capacité d’intervention et ses ressources.

Le HCR rappelle que la population libyenne déplacée dans le sud du pays a cruellement besoin d’abris adéquats et d’articles ménagers de première nécessité, notamment des trousseaux d’hygiène, des matelas et des ustensiles de cuisine. Cette situation humanitaire est d’autant plus préoccupante que l’accès humanitaire dans cette partie de la Libye a été restreint pendant des semaines et la situation y demeure extrêmement volatile. « Beaucoup ont cherché refuge dans les écoles, les hôpitaux et autres bâtiments publics », a fait remarquer M. Mahecic.

TchadConvergence avec l’Agence Chine Nouvelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.