Libye: des violents affrontements ont eu lieu à Mourzouk entre les forces de Haftar et les combattants de la Force de Protection du Sud

/3 820 vues

Des affrontements armés très violents entre des groupes armés fidèles à Khalifa Haftar et des combattants de la Force de Protection du Sud constituée essentiellement des groupes armés de la tribu des Toubous ont touché mercredi et jeudi Mourzouk, une ville du sud de la Libye.

Le responsable de la soi-disant brigade 73 d’infanterie de l’autoproclamée armée nationale du maréchal d’opérette Khalifa Haftar, Al-Mundir Al-Khartoush, a déclaré qu’ils étaient entrés dans la ville de Mourzouk par le côté est, entraînant ainsi des affrontements avec les groupes armés Toubous. Précédemment, les forces de Haftar avaient coupé les principaux axes, empêchant ainsi les camions-citernes et les ravitaillements d’entrer, alors que des frappes aériennes répétées avaient fait plusieurs morts et blessés.

Des sources locales de la ville ont indiqué que les groupes armés de Haftar, principalement de la tribu des Awlad Suleiman, ont été repoussés ce jeudi soir très loin de Mourzouk après une résistance féroce des combattants Toubous. Plusieurs dizaines de morts et blessés du côté des forces de Haftar. Selon des sources concordantes, une dizaine de blindés ont été récupérés par les Toubous. Un aéronef de l’armée de Haftar a été abattu.

Des forces sous le commandement de Haftar ont assassiné le directeur du département de la sécurité de la ville de Mourzouk, le doyen Mohammed Kari, ont rapporté des sources locales. Les sources ont ajouté que les hommes armés ont pris d’assaut le domicile de Kari mercredi et l’ont ensuite abattu de sang-froid. Ils avaient également pillé le coffre-fort du directeur chez lui avant de mettre le feu dans sa maison.

Le ministère de l’Intérieur du Conseil présidentiel de Tripoli a condamné jeudi l’assassinat du directeur du département de la sécurité de Mourzouk par un groupe de hors-la-loi. Dans une déclaration, il a également ajouté qu’il dénonçait tous les actes criminels dirigés contre des représentants de l’État, des employés, ainsi que des fonctionnaires et des employés du département de la sécurité, en promettant de traduire en justice les personnes impliquées dans de tels crimes.


 Selon des sources sur les réseaux sociaux, un avion tchadien a atterri ce mercredi 20 février à l’aéroport de Sebha avec à son bord des munitions, des médicaments et des millions de dollars en liquide. Le dictateur Idriss Déby est un allié de Khalifa Haftar dans sa lutte contre les Toubous en Libye.

Sur le front politique, à Tripoli, le chef du Conseil présidentiel, Fayez Al-Sirraj, a reçu une délégation de Mourzouk, qui l’a informé du dernier événement en cours dans la ville.

La délégation conduite par le Derdeï de tous les Toubous a indiqué qu’elle représentait non seulement Mourzouk, mais également tout le reste des villes et des districts jusqu’aux frontières avec le Niger et le Tchad.

TchadConvergence

One thought on “Libye: des violents affrontements ont eu lieu à Mourzouk entre les forces de Haftar et les combattants de la Force de Protection du Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.