Accueil > À la Une > Le Tchad sous le joug d’une dictature féroce, broyeuse de vies et de destins: un chef rebelle détenu au bagne de Koro-Toro depuis 2014 sans aucun procès
2 695 vues

Le Tchad sous le joug d’une dictature féroce, broyeuse de vies et de destins: un chef rebelle détenu au bagne de Koro-Toro depuis 2014 sans aucun procès

Le collectif des avocats de l’ancien chef rebelle tchadien le général Mahamat Abdoulkader Oumar alias Baba Ladé, a dénoncé vendredi, au cours d’un point de presse à la Maison des médias du Tchad, à N’Djaména, la détention de son client sans jugement depuis 2014.

Baba Ladé avait été arrêté par la MINUSCA en République Centrafricaine en décembre 2014.

Après avoir fait le maquis pendant plusieurs mois,  entre la RCA et le Tchad, le rebelle avait regagné N’Djaména suite à un accord avec le gouvernement, puis nommé conseiller spécial auprès du Premier ministre. C’est de son poste de conseiller qu’il reprend  encore le maquis avant d’être arrêté par la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la Centrafrique (MINUSCA) et remis aux autorités tchadiennes.

Ses avocats déclarent qu’il a été livré au Tchad et qu’en dehors de toute information judiciaire ouverte contre lui, rien n’a été fait. Baba Ladé est incarcéré au bangne de Koro Toro sans jugement, martèlent ses avocats.

Maître Alain Kagombe, un de ses avocats, explique que  l’instruction de l’affaire Baba Ladé est pendante au tribunal de grande instance de N’Djamena, sous les chefs d’inculpation de crime de guerre, crime contre l’humanité, assassinat, rébellion, incendie volontaire de maisons et habitations et importation et détention d’armes à feu et munitions de guerre.

Malgré ces lourdes charges, le collectif d’avocat estime qu’il est injuste de garder un prévenu sans procès.

«Le dossier n’avance jamais et le général purge une peine des mois indéfinis sans être condamné», regrette  le collectif.

« Près de trois ans d’emprisonnement sans que sa famille ait de ses nouvelles. Selon un rapport médical Baba Ladé est très malade», fait encore remarquer le collectif d’avocats.

Le général Mahamat Abdoulkader Oumar alias Baba Ladé a dirigé la rébellion du Front Populaire pour le Redressement (FPR).

Il avait rallié le pouvoir de N’Djaména avant de tomber en disgrâce puis reprendre la route du maquis dans la zone située entre le Tchad et la RCA qu’il maitrise parfaitement.

TchadConvergence avec APA

One thought on “Le Tchad sous le joug d’une dictature féroce, broyeuse de vies et de destins: un chef rebelle détenu au bagne de Koro-Toro depuis 2014 sans aucun procès

  1. Ping : Le Tchad sous le joug d’une dictature féroce, broyeuse de vies et de destins: un chef rebelle détenu au bagne de Koro-Toro depuis 2014 sans aucun procès: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.