«

»

Oct 11

Le Tchad est toujours à l’arrêt

1 097 vues

hopital-general-de-referenceCe lundi matin, certains fonctionnaires ont fait l’effort de faire un tour au bureau. La grève sèche lancée par l’UST (Union des Syndicats du Tchad) devrait être ajournée vu que l’une des revendications majeures a été honorée par le gouvernement. Les salaires du mois d’août ont été payés.

«Je suis venu vérifier l’effectivité de la circulaire du Premier ministre», nous fait savoir Adoum Ali. En effet, le Premier ministre a signé une circulaire demandant aux agents de l’état de reprendre le travail et qu’une liste de présence soit dressée chaque jour.  Cette circulaire a fait peur à beaucoup des fonctionnaires qui se sont rendus à leurs lieux de travail afin de pointer, sans autant pour travailler. Ils se sont regroupés dans la cour des ministères pour la plupart. Vers midi chacun a regagné son domicile.

L’union des syndicats du Tchad appelle les travailleurs à la vigilance et met en garde le patronat de toutes formes d’intimidations sur les travailleurs du privé. Quelques écoles privées ont repris les cours ce matin, notamment le lycée collège adventiste, collège évangélique. Quant aux écoles publiques, aucune d’elles n’a encore ouvert ses portes depuis la rentrée scolaire le 15 septembre dernier.

Le Bureau exécutif de l’Union des syndicats du Tchad a tenu à la Bourse du travail ce lundi 10 octobre une réunion d’évaluation de la grève sèche lancée le 3 octobre 2016.

Selon le Secrétaire de l’UST, Gounoung Vaima Ganfare, après analyse, le Bureau exécutif de l’UST a constaté que le Gouvernement n’a payé qu’un seul mois d’arriérés de salaire sur les trois mois attendus. Cependant, les pensions de retraités,  les subsides des maîtres communautaire et les bourses des étudiants ne sont pas toujours payés aggravant ainsi la situation sociale déjà précaire dans le tout le pays en général et dans les hôpitaux en particulier.

Compte tenu de la situation alarmante et soucieux de la santé des populations, l’UST réinstaure le service minimum dans tous les hôpitaux du pays à compter du 11 au 25 octobre 2016.

En revanche, elle « maintient la grève dans tous les autres secteurs publics jusqu’à la satisfaction totale », précise Gounoung Vaima Ganfare.

TchadConvergence avec Tchadinfos et Lepaystchad

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>