Accueil > À la Une > Le spectre d’une nouvelle année blanche plane sur les universités du Tchad
2 044 vues

Le spectre d’une nouvelle année blanche plane sur les universités du Tchad

Au Tchad, cela fait deux semaines que les enseignants de l’université de N’Djamena ont déposé leurs craies.

Ils réclament plus de 7 mois d’arriérés de prime de recherche. Un mouvement de grève qui prend de l’ampleur selon le syndicat des enseignants. Ce qui fait craindre un nouvelle année blanche.

Les enseignants de l’université de N’Djamena sont en grève depuis deux semaines maintenant. Ils dénoncent la gestion financière calamiteuse du gouvernement.

Les enseignants réclament plus de 7 mois d’arriérés de prime de recherche. Certains d’eux n’ont même pas été payés…sans parler des heures supplémentaires.

D’après le syndicats des enseignants, la grève serait en train de faire boule de neige et se généralise à toutes les universités du pays.

TchadConvergence avec TV5monde

One thought on “Le spectre d’une nouvelle année blanche plane sur les universités du Tchad

  1. Ping : Le spectre d’une nouvelle année blanche plane sur les universités du Tchad: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *