Accueil > À la Une > Bientôt, il n’y aura plus d’hôpital au Tchad
2 559 vues

Bientôt, il n’y aura plus d’hôpital au Tchad

(N’Djaména) – Le personnel de l’hôpital de la mère et de l’enfant (HME) est entré en grève à partir de ce lundi 11 décembre 2017 pour réclamer le versement de primes de garde, restées impayées depuis une année.

La cour comme les salles des soins sont calmes. Les usagers qui ne sont pas au courant de ce mouvement d’humeur sont informés à la porte par l’agent de sécurité.

Mais, selon des sources au sein du corps soignant, le mouvement d’humeur a duré une semaine déjà. Les médecins et autres agents ont cessé de travailler.

A partir de ce lundi, la grogne est devenue générale, confie-t-on. Les patients arrivés, ce lundi 11 décembre étaient surpris par l’absence du personnel soignant. Pas de consultations aujourd’hui, répond sèchement le vigile aux patients. « dames, les médecins sont en grève aujourd’hui pas de consultation ».

L’hôpital de la mère et de l’enfant a été construit en 2010 sur les ruines du quartier Gardolé, au cœur de la capitale tchadienne. Le coût global de construction et d’équipement était de 19 milliards de F CFA, financés sur fonds propres de l’État tchadien. A l’inauguration, il était doté d’une capacité médicale globale de 250 lits dont 50 pour la pédiatrie. Le complexe hospitalier comprend plusieurs services dont, entre autres: Gynécologie, pédiatrie, biomédical, laboratoire, soins externes et pôles d’hospitalisation. Cette structure dispose également des plateaux médico-techniques de pointe ainsi qu’un pôle logistique.

Par Djibrine Batrane, zamaninfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.