Accueil > À la Une > Au Tchad, les syndicats rejettent le moratoire proposé par le Président Idriss Déby et appellent au respect de l’accord du 14 mars
1 805 vues

Au Tchad, les syndicats rejettent le moratoire proposé par le Président Idriss Déby et appellent au respect de l’accord du 14 mars

Ce mercredi 23 mai matin, les travailleurs et travailleuses membres de la plateforme syndicale revendicative se sont réunis en Assemblée générale (AG) à la Bourse du travail pour se pencher sur la proposition du Président Idriss Déby.

Les travailleurs et travailleuses membres de la plateforme syndicale revendicative annoncent leur rejet de la proposition du moratoire proposé par le Président Déby lors de la rencontre du vendredi 18 mai au Palais présidentiel. Il leur a fait une proposition de surseoir jusqu’au mois de décembre le remboursement des coupes opérées sur les salaires des fonctionnaires.

Conformément à un accord signé le 14 mars dernier, le gouvernement devrait rembourser à la fin de ce mois de mai les coupures faites sur les salaires, mais en rencontrant vendredi au Palais rose les présidents et secrétaires généraux des centrales syndicales, Idriss Déby leur a signifié « l’impossibilité dans laquelle se trouve l’État pour honorer cet engagement ».

Avant même le début de l’AG, les travailleurs murmuraient: « on est prêt à reprendre la grève si le gouvernement paie le salaire intégral sans la coupe des mesures austérité », dit un travailleur du secteur de l’éducation.

Pour les travailleurs et travailleuses, il n’est pas question que le gouvernement continue à ne pas respecter les accords signés avec les syndicats.

« Si le salaire du mois de mai est payé intégralement comme le stipule l’accord du 14 mars 2018 signé en début de l’année 2018 nous allons réfléchir pour éviter la grève », confie à Tchadinfos un membre du syndicat du secteur de la santé.

Pour Barka Michel, le moment actuel n’est pas propice pour l’augmentation du temps de travail.

“Les travailleurs sont frustrés, par exemple on prend un jeune sans expérience pour mettre directeur à la tête d’un enseignant qui a 25 ans de carrière. Les travailleurs demandent un changement, il n’est plus question qu’on nomme des militants du MPS ou encore des Tchadiens ressortissants de la même localité du président de la République”, a-t-il déclaré à Tchadinfos.

Cliquez pour écouter le président de l’UST  sur Tchadinfos.

Ce vendredi 25 mai 2018, les centrales syndicales seront reçues par l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis 28 ans pour rendre compte des résultats obtenus auprès de la base. Il faut se dire qu’on n’est pas loin d’une grève dans le secteur public au Tchad.

TchadConvergence

One thought on “Au Tchad, les syndicats rejettent le moratoire proposé par le Président Idriss Déby et appellent au respect de l’accord du 14 mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.