17 corps découverts dans un charnier à Mourzouk en Libye: la communauté Toubou attend des sanctions

Les services de sécurité de Mourzouk, dans le sud de la Libye, ont découvert des fosses communes à la périphérie de la ville contenant environ 17 corps de membres de la tribu Toubou.

« Des agents de sécurité de la ville ont retrouvé 17 corps non identifiés, pieds et poings liés et avec des signes visibles de coups de feu », a précisé lundi Mohammad Omar, membre du conseil municipal de Mourzouk.

Omar a ajouté qu’il y avait encore beaucoup de personnes disparues de la ville de Mourzouk après les affrontements armés qui ont eu lieu dans la ville avec les forces de Khalifa Haftar.

Mohammed Leeno, membre de la Chambre des représentants pour la ville de Mourzouk, avait déclaré en février que les forces de Haftar avaient tué des personnes sur la base de leurs identités, confirmant qu’il y avait plus de 19 corps à l’hôpital de Mourzouk et des corps décomposés dans les rues.

« Je blâme le commandant de l’opération Dignité, les forces Abdelsalam Al-Hassi, pour les violations commises à Mourzouk lorsqu’il a donné l’ordre de prendre d’assaut les maisons », a-t-il ajouté. Il avait également déclaré qu’ils avaient des preuves de la participation de mercenaires Toro-Boros soudanais aux combats aux côtés des forces de Haftar.

Dans le même temps, plusieurs autres membres de la Chambre des Représentants ont suspendu leur statut de membre et certains responsables du gouvernement provisoire ont démissionné pour « nettoyage ethnique » des Toubous libyens par les forces de Haftar et ses mercenaires soudanais.

TchadConvergence

2 thoughts on “17 corps découverts dans un charnier à Mourzouk en Libye: la communauté Toubou attend des sanctions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.