Une trentaine de soignants infectés par le covid-19 selon l’ordre national des médecins du Tchad

Sur les 117 cas confirmés de coronavirus au Tchad, une trentaine concerne le personnel soignant, a assuré lundi l’Ordre national des médecins du Tchad dans un communiqué, où il dénonce un manque de protection des équipes médicales.

« Des laborantins, des infirmiers, des étudiants-stagiaires et cinq médecins (…) ont été contaminés par le virus », écrit le président de l’Ordre des médecins, Dionadji Mbaiguinam. « En tout, une trentaine de membres du personnel soignant sont infectés »

Les « soignants ne sont pas équipés comme ils le devraient », a-t-il précisé à l’AFP au téléphone. C’est par « négligence que certains ont été infectés » notamment à cause du manque de « matériel de protection » et « de formation », dénonce-t-il.

Interrogé lundi à l’Assemblée nationale sur les raisons de la contamination d’agents de santé et du manque de matériel de protection, le ministre de la Santé publique s’est longuement expliqué sur « l’erreur » d’un médecin « expérimenté » qui a conduit à des contaminations. 

Il a expliqué que le matériel de protection est effectivement livré aux hôpitaux mais qu’il y a un problème de formation. « Utiliser aussi le matériel ça demande une formation. Nous sommes entrain de les former », a-t-il précisé.

Classé parmi les pays les plus pauvres du monde, le Tchad comptait, selon un dernier décompte rendu public vendredi, 117 personnes infectées par le nouveau coronavirus, dont 10 décès. 

Le gouvernement a mis en place un couvre-feu sur son territoire mais n’a pas instauré de confinement à ce jour. Le port du masque est recommandé dans les lieux et espaces publics mais pas obligatoire.

TchadConvergence avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.