Accueil > À la Une > Une marche contre la dictature d’Idriss Déby au Tchad
2 702 vues

Une marche contre la dictature d’Idriss Déby au Tchad

Le secrétaire général de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (CTDDH), M. Mahamat Nour Ibedou, par un point de presse présenté, ce matin mercredi 24 janvier 2018, à la bourse du travail, annonce le maintien de la marche pacifique prévue ce jeudi 25 janvier 2018.

M. Mahamat Nour Ibedou rappelle que, le collectif des organisations de la société civile a été reçu dans l’après-midi du 23 janvier 2018 par deux membres du gouvernement, demandant un sursis de la marche programmée pour le 25 janvier 2018.

Le secrétaire général de la CTDDH affirme qu’après une large consultation avec les deux membres du gouvernement, la CTDDH a estimé qu’il n’est pas question des sursoir à ce mot d’ordre déjà donné. C’est pourquoi, face à cette situation renchérit Mahamat Nour Ibedou, son organisation ne peut pas se permettre de sursoir à cette marche et faire l’impasse sur les coupes sombres opérées sur le traitement des travailleurs.

«Elle ne peut pas non plus sursoir à cette marche quand le prix des carburants subit une augmentation artificielle. Elle ne peut pas demander à la population de ne pas marcher le 25 janvier quand le bois de chauffe et le charbon domestique reste interdit pour enrichir les proches du pouvoir propriétaires des gaz domestiques», déclare M. Mahamat Nour Ibedou qui note que, le gouvernement par sa politique abjecte, veut étouffer les tchadiens de toute expression démocratique et de libertés publiques. «Mis à part, le fait que l’interdiction soit irrégulière parce que, notifié le 04 janvier 2018 et publié le 18 jours alors qu’elle devait être 06 jours franc et qu’elle soit injuste pour qu’un collectif de la société civile favorable au régime avait été autorisé à marcher illustrant la politique de deux poids, deux mesures, le gouvernement par sa politique abject des tchadiens à travers étouffement de toute expression démocratique et des libertés publiques nous a amener une marche, dont nous ne sommes pas d’y renoncer », ajoute-il.

Tout en maintenant le mot d’ordre pour la marche, le SG de la CTDDH lance un appel à tous ses points focaux d’être prêts pour encadrer les marches conformément aux itinéraires prévues précédemment. Il profite pour mettre en garde le gouvernement contre toute répression aveugle et sauvage pendant cette marche, auquel cas il en assume toutes les conséquences. Le président du collectif contre la vie chère (CTCV), Versinis déclare qu’il maintient la marche du 25 janvier. Il informe qu’après concertations, ses militants décident du maintien de la marche.

TchadConvergence avec zamaninfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.