Accueil > À la Une > Tentative de coup d’État en Guinée équatoriale: le ministre des affaires étrangères Chérif Mahamat Zène dépêché à Malabo
2 791 vues

Tentative de coup d’État en Guinée équatoriale: le ministre des affaires étrangères Chérif Mahamat Zène dépêché à Malabo

Le ministre des Affaires étrangères, M.Chérif Mahamat Zène est à Malabo en Guinée équatoriale. Il est porteur d’un message du Président Idriss Déby à son homologue équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

La tentative de « coup d’Etat » en Guinée équatoriale que Malabo a affirmé mercredi avoir déjouée est une « menace sérieuse » pour toute la sous-région, a estimé jeudi le chef de la diplomatie tchadienne de passage à Malabo.

Cette tentative de « coup d’État » est une « menace sérieuse de déstabilisation qui concerne toute la sous-région d’Afrique centrale », a affirmé Mahamat Zen Cherif mercredi soir à Malabo s’exprimant après une entrevue avec le Président Teodoro Obiang Nguema.

Il faut rappeler que le général  tchadien Mahamat Kodo Bani Godi a été arrêté à Douala dans les jours qui ont suivi le serait derrière, a appris l’AFP jeudi de source sécuritaire camerounaise. Il serait derrière « coup d’État » et  est toujours détenu à Yaoundé.

Le général Mahamat Kodo Bani Godi a servi de 1990 à 2005 dans les services de sécurité présidentielle, la fameuse Garde Républicaine du Président Idriss Déby avant de faire défection et rejoindre en novembre 2008 l’Union des Forces pour le changement et la Démocratie (UFCD), mouvement rebelle de l’est du Tchad.

Mercredi, l’AFP a appris que l’ambassadeur de la Guinée équatoriale au Tchad, en villégiature à Ebibeyin, dans la partie continentale du pays, à la frontière camerounaise, pour les fêtes de fin d’année, avait été arrêté le 30 décembre par les autorités équato-guinéennes, selon un de ses cousins et une source policière de haut rang s’exprimant sous couvert de l’anonymat, M. Enrique Nsue Anguesom est détenu depuis dans un camp militaire de Bata, la capitale économique, « pour des raisons d’enquête concernant les hommes interpellés » le 27 décembre, selon ces mêmes sources. L’information n’a pu être confirmée par l’AFP de source officielle.

Teodoro Obiang Nguema, 75 ans, dirige son pays pétrolier d’Afrique centrale d’une main de fer depuis son accession à la présidence en 1979 par un coup d’État. Réélu en avril 2016 avec plus de 90 % des suffrages à la tête de cette ancienne colonie espagnole de 1,2 million d’habitants – dont une grande partie vit dans la pauvreté –, il est aujourd’hui le doyen des chefs d’État africains pour la longévité au pouvoir.

TchadConvergence avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.