«

»

Jan 12

Tchad: une nouvelle taxe de 18% sur les appels, SMS et Internet

1 855 vues

Le gouvernement a décidé de décapiter le citoyen (loi de finances 2017) en frappant directement sur son porte-feuille qui est déjà vide, parce que l’argent, soit thésaurisé soit caché à l’extérieur ne circule pas.

De 1 à 2 francs prélevés sur la communication pour la redevance audiovisuelle (RAV) et le fonds de développement du sport (FNDS), en s’en retrouve aujourd’hui avec une taxe de 18% sur la communication.

C’est une TVA bis puisque les téléphoniques mobiles collectent déjà la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dont le taux est de 18% justement et qui est versée à l’État correctement.

Il y a dans ce pays quelque chose de bizarre et d’anormal. Et le peuple de moutons continuera par supporter parce qu’il doit « préserver la paix sociale chèrement acquise ».

Les économistes doivent nous expliquer ici quelque chose en  »Français facile » pour que ça rentre dans nos petites têtes de citoyens foutus.

Les députés qui ont voté cette loi ne savent pas lire les documents financiers apparemment, pour être élus députés, il faut, pas forcément de gros diplômes, mais une tête bien faite et une bonne culture générale pour s’intéresser à tous les sujets et examiner les textes de loi et autres soumis à son appréciation.

Quel est le critère pour être député dans ce bled? Je ne connais pas la réponse.

Le coup de gueule de François Djékombé, ancien journaliste à BBC Afrique

(1 commentaire)

  1. Djasdo

    Ou va le tchad?Les pillards de l’argent du peuple sont les sbires de deby.qu’on laisse le citoyen lamda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>