«

»

Jan 12

Tchad: à Bruxelles, le Président Idriss Déby a-t-il passé son temps à faire l’ambassadeur de Haftar auprès de l’Union Européenne ?

1 415 vues

(N’Djaména, 12 janvier 2017) – Le Président Idriss Déby, a effectué une visite de travail auprès de l’Union Européenne. Arrivé lundi à Bruxelles, il a été reçu ce mardi par la Haute Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini. Idriss Déby a passé beaucoup de temps à défendre la cause du maréchal Khalifa Haftar auprès de Madame Mogherini qui n’était intéressée que par la question des migrants.

Selon le site de la Présidence tchadienne, qu’il s’agisse des crises, de l’insécurité, la lutte contre le terrorisme, de l’immigration ou encore du trafic de drogue, tous les sujets ont été mis sur la table. L’examen de toutes ces questions est fait en terme de défis et en terme de préoccupations. L’Union Européenne (UE) reconnait les sacrifices consentis par le Tchad dans ce domaine et trouve en lui un partenaire crédible et efficace. En grande difficulté financièrement et économiquement, le Tchad compte sur son partenaire stratégique l’UE pour poursuivre ses efforts en matière de développement.

Mais, selon certains médias, le Président de l’Union Africaine, Idriss Déby Itno aurait consacré pratiquement toute son entrevue avec la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, à prêcher la cause du maréchal libyen Khalifa Haftar. Alors que son pays fait face à une grave crise sociale et à d’énormes difficultés financières, Idriss Déby aurait consacré une bonne partie de son temps à faire l’ambassadeur de Haftar. Cela a été pratiquement l’unique objet de « son entrevue avec la Cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini », informe Maghreb Confidentiel.

Il faut noter qu’après le Président égyptien Al-Sissi, Idriss Déby est le principal allié du nouvel homme fort libyen. Mais, c’est une alliance de circonstance basée sur la lutte contre les rebelles Tchadiens qui ont choisi le territoire libyen comme base arrière.

Selon afrique.le360.ma, si Mogherini prête une oreille à Déby, c’est plus pour l’entendre dire que le Tchad sera un soutien dans la lutte contre l’immigration clandestine. Bruxelles cherche actuellement un pays qui serait prêt à accueillir les migrants qui pourraient être expulsés de la Libye. L’idée est de créer un camp comparable à celui d’Agadez au Niger qui reçoit déjà les subsahariens expulsés d’Algérie et de la Libye.

TchadConvergence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>