Tchad: trois enfants blessés par un engin explosif à Faya-Largeau

/1 435 vues

Trois enfants d’environ 12 ans ont été victimes d’une explosion de grenade ce mardi 1er octobre 2019 au quartier Garba dans la commune de Faya-Largeau, chef-lieu de la province du Borkou. Mais, leur vie est hors de danger.

Le fait s’est déroulé dans une concession au moment où les trois garçons sont entrain de jouer, une grosse explosion est entendue par les voisinages. Voisins et parents ont découvert une scène horrible, l’un des enfants s’est vu amputé le bras au niveau du coude, l’autre a perdu ses doigts et le dernier est sorti avec de blessures graves à cause des éclats au niveau du ventre et de l’aisselle.

Selon des témoins, aucun constat n’a été fait sur le lieu du drame jusqu’à ce mercredi 02 octobre par les autorités afin de déterminer les origines et la provenance de la grenade. Selon un oncle des enfants, au départ ils ont eu très peur vu le sang que les enfants ont perdu. « Dieu merci, depuis ce matin de ce mercredi 02 octobre, les enfants ont commencé à parler et ils se portent mieux. Celui qui a reçu les éclats va subir une opération pour lui retirer les débris », ajoute-t-il. Tout en précisant que personne n’a pu confirmer si c’était de la grenade ou autre engin explosif dans la concession.

Où en est-on avec le déminage du BET ?

Pourtant, le Haut Comité National de Déminage parrainé par une organisation internationale est opérationnel dans la Province du Borkou afin de trouver des solutions aux mines et aux engins explosifs qui font chaque jour des victimes par manque de sensibilisation la population. L’opération de déminage entrepris par l’Etat tchadien n’a pas porté ses fruits dans le Borkou-Ennedi-Tibesti (BET) et plus particulièrement dans la Province du Borkou qui est assis sur un champs de mines et des engins explosifs enfouis par l’armée libyenne et les différents mouvements politico-militaires.

Il y a de cela deux ou trois mois, une jeune femme a été victime d’un engin qu’elle manipulait en guise du petit pilon. Elle avait perdu un œil et deux bras. 

« L’enfant qui a reçu des éclats au niveau de l’aisselle, vu son état de santé, lui aussi risque d’être amputé. Pour le moment nous attendons la décision du médecin si l’enfant va être opéré sur place ou il sera transféré à N’Djaména », dit leur oncle.

Parmi les trois enfants blessés les deux enfants sont des orphelins vivants chez leur oncle depuis un certain temps et l’autre enfant est aussi leur cousin.

TchadConvergence avec ndjamenaactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.