Idriss Déby réunit les gouverneurs des 23 provinces du Tchad pour les mettre en ordre de marche pour les législatives

/1 613 vues

Le Président Idriss Déby est arrivé à Abéché pour présider, ce jeudi 3 octobre 2019, la 4ème édition de la Conférence des gouverneurs, nous informe le Palais rose.

Le dictateur tchadien est accueilli à sa descente d’avion par le ministre de l’Administration du territoire,  Mahamat Ismaël Chaïbo qui avait à ses côtés le gouverneur de la province du Ouaddaï, Ramadane Erdoubou, le Chef d’Etat-major général des armées, Général Tahir Erda Tahiro et le Maire de la ville d’Abéché, Mahamat Saleh Ahmat Adam. Deux colombes symbolisant la paix ont été lâchées suivi de l’exécution de l’hymne national.

Idriss Déby serre ensuite les mains des membres du gouvernement, les gouverneurs des 23 provinces du Tchad, les responsables administratives, les leaders religieux et traditionnels avec à leur tête le nouveau Sultan du Dar-Ouaddaï imposé par le palais rose, Chérif Abdelhadi Mahadi. Après la cérémonie protocolaire, l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis près de 30 ans s’est rendu à sa résidence privée au quartier Goz-Amir, dans le 5ème arrondissement d’Abéché.

Le 17 août dernier, Idriss Déby était à Abéché pour prendre en main la situation à l’est du pays après la recrudescence des conflits intercommunautaires. Le lendemain, le Président Déby a déclaré l’état d’urgence dans le Ouaddaï et le Sila. « S’il y a encore des conflits entre Arabes et Ouaddaïens, vous en tuez dix de chaque côté afin de sauver la majorité. Vous avez l’autorisation », a-t-il lancé aux autorités locales lors d’un déplacement dimanche 18 août à Goz Beida dans le Sila, où le déploiement de « forces militaires qui vont assurer la sécurité de la population dans la zone » a été annoncé. « Dès que je quitte la province de Sila, il faut désarmer tous les civils de la zone qui ont des armes entre les mains », a-t-il ordonné. Outre la saisie des armes et la présence de forces militaires, il a aussi ordonné l’interdiction de circuler à moto dans les deux régions de l’Est.

Ce 2 octobre, Idriss Déby est revenu sur ses pas pour « donner des orientations claires assorties d’une feuille de route aux gouverneurs des 23 provinces que compte le Tchad à l’occasion de la tenue de la 4ème édition de la Conférence des gouverneurs », selon un communiqué du Palais rose.

Il faut rappeler que le dictateur tchadien veut des législatives d’ici janvier 2020. Idriss Déby semble pressé cette fois d’organiser des législatives repoussées à plusieurs reprises depuis 2015. Du moins si l’on en croit un courrier de son chef de cabinet au président de la CENI. Cette conférence sera certainement aussi l’occasion de mettre en ordre de marche les 23 gouverneurs pour faire élire les candidats du MPS, parti au pouvoir au Tchad.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.