Accueil > À la Une > Tchad: selon les étudiants, la décision du ministre fixant à 50 000 FCFA les frais d’inscription dans les universités est illégale
1 602 vues

Tchad: selon les étudiants, la décision du ministre fixant à 50 000 FCFA les frais d’inscription dans les universités est illégale

Le Ministère tchadien de l’Enseignement supérieur a fixé les frais d’inscription dans les universités à 50 000 FCFA.

Les étudiants tchadiens ne l’entendent pas de cette oreille.

Le Président national de l’Union des étudiants, Guelem Richard, s’oppose à la décision du Ministre.

Il estime que le montant décidé par le ministre et trop élevé est que sa décision ne respecte pas les textes juridiques.

Guelem Richard affirme que la décision du ministre « est irresponsable. Les frais d’inscriptions sont pris en compte par le gouvernement à hauteur de 28 000 FCFA. Le gouvernement doit continuer à assumer sa responsabilité en payant les inscriptions de ses étudiants ».

La rentrée universitaire 2017-2018 n’est pas encore effective. Selon un cadre du ministère de l’enseignement supérieur, même si la mesure des frais d’inscription venait à être appliquée, toutes les conditions ne sont pas réunies pour permettre aux étudiants de suivre les études à cause de l’absence des bibliothèques et du manque de moyens de transports.

Bien plus, la bourse mensuelle de 30 000 FCFA a été supprimée.

Source: BBC

One thought on “Tchad: selon les étudiants, la décision du ministre fixant à 50 000 FCFA les frais d’inscription dans les universités est illégale

  1. Bien que la crise est génétalisée, et pour des raisons sociales, le mieux serait pour le MESRI de fixer les inscriptions à 30.000 pour .2017-2018. L’augmentation pour arriver au plateau de 50.000 peut avoit lieu en douceur à raison d’un pas annuel de 5.000 ou 10.000.
    Bonne rentrée universitaire 2017-2018 à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *