«

»

Avr 17

Tchad: quand le ministre de la Justice, le faux professeur Ahmat Mahamat Hassan tente de justifier sa volte-face après avoir annoncé sa démission

2 566 vues

(N’Djaména, 17 avril 2017) – Le ministre de la Justice et Garde des Sceaux, M. Ahmat Mahamat Hassan était, hier soir, sur les antennes de la Télé Tchad, pour tenter de justifier sa vote-face après avoir annoncé sa démission suite à l’attaque du convoi de détenus et au massacre de 11 personnes lors d’un transfèrement des prisonniers vers le bagne de Koro-Toro.

« J’ai appris cela, j’ai été surpris. Je vous assure qu’il y a une vérité dans cette information, c’est que j’ai été fortement touché, j’ai été fortement affligé, je ne peux pas comprendre que des individus en mains de justice puissent être encore rattrapés et assassinés, quel que soit la gravité des faits qu’ils avaient commis », a déclaré le faux professeur Garde des Sceaux du Tchad qui fait semblant de découvrir l’impunité totale dans le Débyland.

« Ce n’est pas devant l’adversité, devant les actes graves de responsabilité qu’on puisse lâcher, liquider ses responsabilités, je n’ai jamais eu l’idée de démissionner, je devais faire face à mon destin, face à mes obligations, parce que il s’agit des tchadiens, il s’agit de la vie du Tchad, j’avais été appelé de mon propre gré par les hautes autorités de l’État qui m’avaient confiés la charge d’un département aussi important que celui de la justice et des droits humains, je doit assumer mes responsabilités et mon destin », a poursuivi le pion de la Première Dame Hinda Déby itno.

Le journaliste et présentateur du journal télévisé n’a pas manqué de demander les garanties qu’il y aura justice dans cette affaire. « Premièrement, nous avons déjà appréhendé, personne ne croyait qu’on allait appréhender les assassins. Nous avons appréhendé une partie des assassins. Deux, nous avons, ouvert une procédure judiciaire, c’est-à-dire, une instruction. Nous avons saisi un juge d’instruction. Trois, les mesures de sanctions pourraient être prises à divers niveaux et avec plusieurs natures, les mesures militaires, administratives mais aussi pénales », a-t-il tenté de justifier sans aucune conviction qu’il y a une justice au Tchad.

Malheureusement, Elvis Tabo n’a demandé sur l’information qui circule dans tout N’Djaména actuellement, selon laquelle les quatre personnes arrêtées ne sont même pas les vrais auteurs du massacre.

« Je crois que les gens nous attendent, nous sommes conscients, moi-même, personnellement en tant que Garde des Sceaux, je suis très conscient que je suis attendu et observé par tous les tchadiens, et d’ailleurs par tous les gens qui suivent cette situation qui vient de se dérouler au Tchad. Nous sommes observés et nous sommes tout le temps interpellés, nous devons assumer nos responsabilités, je rassure les tchadiens que la puissance publique et la raison est entre les mains de l’État et de la loi républicaine. Rien ne peut ébranler la loi et le vivre ensemble des tchadiens. La loi de la République ». Que nenni, cause toujours !

Les Tchadiens ont compris depuis belle lurette qu’il n’y a pas de justice dans notre pays et attendent tout simplement la fin de ce système qui dure depuis 27 ans. Ahmat Mahamat Hassan sait très bien qu’il est là pour exécuter les ordres de la dictature et qu’il n’a même le pouvoir de démissionner. Qu’il broute là où il est attaché sans trop de clowneries !

TchadConvergence avec Alwihdainfo

 

(1 commentaire)

1 ping

  1. ABDELBASSIT ABDELKERIM DAGO

    Bravo!!!!!
    c’est une bonne nouvelle. Nous demandons à chaque responsable tchadien.ne qui se sens incapable d’assurer sa fonction est appelé à suivre l’ exemple.
    Nous ne sommes pas contre nos représentants. Mais rien ne marche au Tchad et nous avons pleinement le droit de vous critiquer.
    Bonne journée

  1. Tchad: quand le ministre de la Justice, le faux professeur Ahmat Mahamat Hassan tente de justifier sa volte-face après avoir annoncé sa démission: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>