«

»

Nov 07

Tchad : marche et ville morte pour dénoncer le pouvoir, selon le FONAC

598 vues

(N’Djaména, 7 novembre 2016) – Le Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (FONAC), principale coalition de l’opposition tchadienne, a annoncé, samedi qu’elle allait dénoncer la mauvaise gestion du Tchad par le pouvoir en organisant une série d’actions dont un meeting, le 17 novembre, puis une journée ville morte sur l’ensemble du territoire national, le 22 novembre.

Le FONAC dont les responsables donnaient une conférence de presse, a invité « tous les partis politiques, tous les syndicats des travailleurs et des retraités, toutes les organisations de la jeunesse, des étudiants et scolaires, toutes les organisations de la société civile à se rassembler pour défendre leurs droits et acquis».

TchadConvergence avec APA

(4 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Djimbaye

    fonac est entrain de rêver debout ou quoi. de kel jrneé ville morte s’agit il encore ou bien ya deux façon pour une ville de mourir après ces deux mois de paralysie
    économique orchestrer par les hautes autorités de cette république bananière.quil ns laisse en paix car on sait que fonac ne pourra jamais réussir à mobiliser tout le peuple tchadien derrière lui pour espérer obtenir un quelconque gain de cause.

    1. Aubin

      Mr. Djimbaye,

      Dites moi, selon vous quel sera le moyen le plus efficace pour arriver à mobiliser une grande masse? Je trouve que vous n’êtes pas vraiment frappé par cette crise car votre raisonnement a tendance à décourager qu’encourager. Si vous n’avez rien à proposer, taisez-vous et rejoignez les autres le jour « J » . Informer les autres de faire comme vous en descendant dans la rue et vous verrez que le nombre de manifestants ne sera pas comme vous imaginez.

      J’espère que vous serez plutôt partisan et que vous sensibiliserez les autres et que les autres aussi sensibiliseront les autres et que les autres … Imaginez la suite.

      Merci.

  2. Jacques

    La journée ville morte reste aujourd’hui le seul moyen pour sensibiliser et mobiliser les populations dans ce milieu abiotique qu’est le Tchad. Les organisateurs doivent mettre plus de paquet dans la circulation de l’info en arabe, français et les langues vernaculaires, par voies d’affichage, radio, etc. que de se limiter à un simple point de presse.
    Vivement que cette journée du 22/11/2016 soit un succès total.

  3. Oufalba chrinous

    Beaucoup pense que Fonac est l’Etat,amalgamme!
    Les insencés peuvent accuser le Fonac,le peuple qui ne sait pas defendre ses droits,c’est le peuple tchadien.
    Vous laissez tous maux sur le dos de l’opposition alors qu’elle lutte seule sans l’appui de la population.
    Vive FONAC! le changement est possible devant un gouvernement fantôme comme celui du Tchad.

  1. Tchad : marche et ville morte pour dénoncer le pouvoir, selon le FONAC: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>