mercredi 05 octobre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Tchad: la situation tendue en Libye au centre d’une visite du PCMT au Caire

(N’Djaména, 7 janvier 2022) – Le Président du Conseil Militaire de Transition (PCMT), le Général Mahamat Idriss Déby a regagné N’Djaména ce jeudi après-midi après une visite officielle de 48 heures au Caire, sur invitation du Président égyptien, Abdel-Fattah Al-Sissi.

Selon les communiqués des deux parties à l’issue de la visite, le Chef de la junte militaire au pouvoir au Tchad et le président égyptien sont d’accord pour renforcer la coopération au niveau politique, économique et militaire.

Le président égyptien a notamment indiqué que le Caire soutiendra Ndjamena durant la période de transition. Toutefois, le sujet qui a le plus été discuté par les deux hommes est la situation tendue en Libye et les conséquences que cela pourrait avoir sur le Tchad et l’Égypte.

Parallèlement, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays ont convenu de relancer plusieurs accords de coopération diplomatique ainsi qu’au niveau de l’échange de renseignements militaires, selon une information donnée par RFI. La coopération au niveau de l’approvisionnement et de la formation a aussi fait l’objet d’accords entre les deux pays.

Durant son séjour au Caire, le PCMT a reçu deux groupes d’investisseurs spécialisés dans les domaines de la santé et de l’énergie solaire qui désirent venir investir au Tchad. Il s’agit du Groupe ALLAM et du Groupe des Hôpitaux Saoudiens et Allemands en Egypte et en Afrique du Nord.

La rumeur qui circule sur les réseaux sociaux selon laquelle le PCMT aurait eu un entretien de plusieurs heures avec l’opposant tchadien Tom Erdimi, arrêté en septembre 2020 en Egypte, s’est finalement avérée fausse.

Les avocats de la famille de Tom Erdimi, ont dénoncé, lors d’un point de presse tenu en octobre dernier à N’Djaména, sa disparition forcée et ont affirmé avoir saisi le Comité des droits de l’homme des Nations unies. Tia Tom, l’une des filles de Tom Erdimi qui a pris part à ce point de presse, avait exprimé une fois de plus son inquiétude par rapport à la situation de son père. D’après elle, « depuis l’annonce de l’arrestation de Tom Erdimi et jusqu’à la date d’aujourd’hui, peu d’efforts ont été fournis et aucune décision ferme n’a été prise ». Neveu et premier directeur de cabinet du défunt président Idriss Déby et ancien coordinateur du projet pétrole au Tchad, ce silence sur la disparition de Dr Tom Erdimi continue à susciter de multiples interrogations notamment en cette période du dialogue national et de la réconciliation au Tchad. Son frère jumeau Timane Erdimi, chef des rebelles de l’UFR, avait posé comme préalable la libération de Tom Erdimi et d’Adouma Hassaballah à sa participation au pré-dialogue des politico-militaires qui devrait se tenir courant de ce mois de janvier 2022 à Doha au Qatar.

L’Égypte et le Tchad entretiennent de bonnes relations depuis les années 80. Le Caire avait soutenu Ndjamena dans sa guerre contre la Libye du colonel Kadhafi.

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.