Tchad: en solidarité avec les populations de Miski, les jeunes de Bardaï perturbent l’installation du nouveau gouverneur du Tibesti dans ses fonctions

/2 490 vues

La cérémonie d’installation du nouveau gouverneur du Tibesti dans ses fonctions par le ministre de l’Administration du territoire, de la Sécurité et de la Gouvernance locale, M. Mahamat Abali Salah, a été fortement perturbée et reportée au lendemain.

Une cérémonie en grande pompe, où plusieurs personnalités politiques et traditionnelles de la région étaient invités, devrait avoir lieu ce mercredi 26 décembre à Bardaï pour l’installation officielle du nouveau gouverneur Moussa Ali Djorkodeï.

Mais, l’arrivée des délégations officielles, ce mercredi matin, a été fortement perturbée par des violentes manifestations des jeunes de Bardaï qui ont brûlé des pneus. Des coups de feu ont été entendus du côté du camp militaire de la ville. La tribune officielle montée pour l’organisation de la cérémonie aurait été brûlée. Toute la matinée, la ville était couverte de poussières et de fumée.

Selon des sources concordantes, les jeunes de Bardaï protestent contre la situation des populations de Miski, en état de siège depuis plus de 4 mois.

Le réseau de communications de Bardaï a été coupé.

Le nouveau gouverneur était arrivé à Bardaï fortement escorté par hélicoptère, mais le ministre de la Sécurité publique a reporté à jeudi son déplacement dans la capitale du Tibesti.

Des sources locales indiquent que le refus de l’autorité du régime de N’Djaména par les populations du Tibesti et la défiance contre les forces armées sont à tel point que des pourparlers devraient préalablement être engagés pour ramener le calme avant toute cérémonie officielle d’installation du nouveau gouverneur du Tibesti.

Dans un communiqué de presse signé par son porte-parole Molly Sougui, le Comité d’auto-défense de Miski condamne « l’usage disproportionné de la force contre la population de Bardai qui manifeste pacifiquement contre l’instrumentalisation de l’installation du nouveau gouverneur ce mercredi 26 décembre ». Le Comité d’auto-défense de Miski tient à informer l’opinion nationale et internationale que « la manifestation des sympathisants du Comité d’auto-défense a été sauvagement réprimée par les milices du régime » et demande à la communauté internationale « d’intervenir pour garantir la liberté d’expression et de rassemblement partout au Tchad, autorisés par la loi fondamentale et des conventions internationales ratifiées par le pays ». Par ailleurs, le Comité de Miski exprime « toutes sa gratitude » aux jeunes de Bardai qui ont « vigoureusement exprimé leur ras-le-bol face au massacre » perpétré par l’armée sur la population de Miski.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.