«

»

Avr 12

Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré, Mongo, Goré, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué 11 prisonniers près de Massaguet selon la CTDDH

4 365 vues

(N’Djaména, 12 avril 2017) – Onze prisonniers de la maison d’arrêt d’Am-Sinéné tués au cours d’un transfert de détenus pour le bagne de Koro-Toro.

Un convoi transportant 93 détenus de la maison d’arrêt de N’Djaména, escorté par des éléments de la Garde Nationale et Nomade du Tchad (GNNT), a été attaqué par des hommes lourdement armés, à bord de deux véhicules. Les assaillants ont tendu une embuscade à quelques kilomètres de Massaguet, d’après une source proche du ministère de la Justice reccueillie par Alwihda Info. Le bilan est de 11 victimes parmi les détenus et selon plusieurs sources, des militaires de la GNNT qui tentaient de défendre les prisonniers, ont également été tués.

Selon plusieurs sources, parmi les 11 prisonniers exécutées, il y avait le meurtrier du neveu du Président Idriss Déby, l’ex-commandant de la force mixte Tchad-Soudan, le général Adam Souleymane, dit Adam Touba. Les parents du défunt, mis au parfum du transfert des prisonniers, à bord d’une V8 et d’une Hilux, avaient intercepté le convoi hier nuit vers 23 heures non loin de la ville de Massaguet. Ils ont froidement exécuté les 11 prisonniers et des éléments d’escorte de la GNNT.

Les autres prisonniers vivant ont disparu dans la nature.

Les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital Central (HGRN) de N’Djaména, où les familles des victimes ont commencé à arriver pour récupérer les corps.

En fin d’après-midi, aucun représentant de l’État n’était présent à la morgue pour accompagner et rassurer les proches des victimes selon Alwihda Info.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) se dit « profondément horrifiée par le massacre ignoble et barbare perpétré par des éléments de l’armée clanique de Déby. Cet acte inqualifiable, indigne d’une société du 21eme siècle est d’autant plus sauvage qu’il a été commis sur des prisonniers inoffensifs et qui plus est, étaient ligotés et sans défense. Des militaires lourdement armés, à bords de deux véhicules de l’armée de Deby avaient en effet intercepté le fourgon près de la ville de Massaguet avant d’exécuter à bout portant 11 prisonniers et certains de leurs gardiens ».

« La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) estime que cet acte intolérable vient confirmer une fois de plus que l’armée, la gendarmerie, la garde nomade et même les éléments de la Police sont au service exclusif de la famille d’Idriss Déby. Ceci est d’autant plus notoire que ces différents corps n’ont pas d’autres missions que de protéger les parents de Déby et au besoin, de la venger ; ils n’ont donc pas hésité à se faire justice eux-mêmes en se servant des moyens de l’État.
La C.T.D.D.H rend Idriss Déby personnellement responsable de ces massacres odieux et lâches, méticuleusement planifié et dont le déroulement consisté à livrer ces détenus à leurs bourreaux sous le couvert d’un transfèrement officiel.
La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) exige une enquête indépendante en vue de situer les responsabilités et faire la lumière sur cet acte inqualifiable qui ne doit aucunement resté impuni ».

Selon les images publiées sur les réseaux sociaux, une marée humaine de plusieurs dizaines de milliers de personnes a accompagné les corps.

Alwihda Info a publié les noms des victimes visées par l’attaque au convoi: Ils sont tous des militaires qui appartiennent au contingent de la force-mixte Tchad-Soudan. Il y a parmi eux plusieurs officiers, dont le colonel Souleymane Allamine, le capitaine Abdramane Ali Adoum et le lieutenant Choukou Zeni. Voici la liste qui s’établit comme suit :

– Colonel Souleymane Allamine
– Capitaine Abdramane Ali Adoum
– Le lieutenant Choukou Zeni
– Mahamat Wordougou Abdallah
– Haki Allatchi Eliye
– Choukou Zeni
– Abakar Ousmane Fouzari
– Wordougou Ali Oumar
– Romachi Kourma.

Sur les douze personnes tuées, 3 sont originaires du BET et 9 du Kanem.

TchadConvergence

1 ping

  1. Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré, Mongo, Goré, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué 11 prisonniers près de Massaguet selon la CTDDH: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>